L’horloger suisse Corum racheté par un Américain

La marque horlogère de luxe basée à La Chaux-de-Fonds a été rachetée par Severin Wundermann qui a acquis, en son nom personnel, 90 pour cent des parts de l’entreprise. Le fils du fondateur de Corum, Jean-René Bannwart, conserve les 10 pour cent restants.

Ce contenu a été publié le 07 janvier 2000 - 16:42

La marque horlogère de luxe basée à La Chaux-de-Fonds a été rachetée par Severin Wundermann qui a acquis, en son nom personnel, 90 pour cent des parts de l’entreprise. Le fils du fondateur de Corum, Jean-René Bannwart, conserve les 10 pour cent restants.

Le prix de la transaction n'a pas été dévoilé. Selon le communiqué de Corum diffusé ce vendredi, l'acquéreur Severin Wundermann compte redonner à la marque "toute l'aura internationale qu'elle mérite, basée sur la tradition et le savoir-faire". La société Corum était co-détenue depuis 1998 par la famille Bannwart et le groupe Al Fardan de Doha, au Qatar. Severin Wundermann a créé et géré pendant 25 ans l'entreprise Gucci Timepieces.

En 1999, Corum a réalisé un chiffre d'affaires de 30 millions de francs avec une production artisanale de quelque 9.000 montres. Le nouveau propriétaire a l'intention d'atteindre, d'ici à cinq ans, un chiffre d'affaires avoisinant les 200 millions de francs. Il veut, pour atteindre cet objectif, lancer une nouvelle collection, développée actuellement sous le nom de Corum Boutique, à des prix sensiblement plus abordables, oscillant entre 1000 et 2500 francs. Les gammes actuelles vont de 3000 à 20 000 francs. Les prix de certaines montres de joaillerie atteignent deux millions de francs.

Le réseau de distribution sera également considérablement renforcé, en priorité dans les marchés clés de Corum aux Etats-Unis, en Asie et en Suisse. A terme, l'entreprise devait pouvoir créer de nouveaux emplois à La Chaux-de-Fonds. Les 50 emplois actuels devraient être conservés.

Sa reprise a lieu alors que l'horlogerie de luxe neuchâteloise est en mutation. A la fin de l'an dernier, le groupe de luxe français Louis Vuitton Moët Hennessy (LVMH) a racheté TAG Heuer, Ebel et Zenith.

SRI avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article