L'image de la Suisse à l'étranger doit être améliorée

Le gouvernement a tiré les leçons de l'affaire des fonds juifs en déshérence. Il propose au Parlement de réformer la Commission de coordination de la présence de la Suisse à l'étranger. D'ici 2003, le budget annuel de la CoCo sera quintuplé.

Ce contenu a été publié le 08 septembre 1999 - 14:14

Le gouvernement a tiré les leçons de l'affaire des fonds juifs en déshérence. Il propose au Parlement de réformer la Commission de coordination de la présence de la Suisse à l'étranger. D'ici 2003, le budget annuel de la CoCo sera quintuplé.

Le chef de la diplomatie helvétique, Joseph Deiss (photo), l'a rappelé : les moyens sont, aujourd'hui, on ne peut plus modestes. A peine plus de deux millions de francs suisses par année. Qui servent avant tout à financer des publications, films ou vidéos mis à disposition des représentations suisses à l'étranger. Le récent débat sur les fonds en déshérence a mis en évidence l'insuffisance pas seulement financière, mais conceptuelle également de la promotion de la Suisse à l'étranger.

Berne tire donc aujourd'hui les conclusions de ces enseignements récents. D'une part en quintuplant les moyens financiers. D'autre part en remplaçant la CoCo - la Commission de coordination pour la présence de la Suisse à l'étranger - par un nouvel organisme baptisé "Présence suisse". Ce dernier présidera à la mise sur pied d'un réseau de relations entre les personnes et les institutions qui contribuent à promouvoir l'image de la Suisse à l'étranger, prendra lui-même des initiatives et soutiendra les activités de ses partenaires. "Présence suisse" aura également une fonction de détecteur des problèmes susceptibles de se poser en rapport avec l'image de la Suisse à l'étranger.

Du point de vue administratif, la dotation en personnel sera doublée : une dizaine de personnes travailleront au sein du ministère des Affaires étrangères pour "Présence suisse", contre 5 personnes actuellement pour la CoCo. Au plan géographique enfin, un accent particulier sera porté sur les régions où la Suisse a - ou a eu - des problèmes d'image : Etats-Unis d'Amérique, Royaume-Uni, Israël et Europe.

Pierre-André Tschanz

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article