Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'IMD de Lausanne, meilleure école économique d'Europe

Page d'accueil du site de l'IMD.

Le Financial Times juge que l'International Institute for Management Development (IMD) de Lausanne est la meilleure école économique d'Europe. Et la troisième au monde... Le caractère global de ses programmes la distingue de 40 autres institutions du même genre.

Le quotidien britannique établit depuis trois ans le classement des meilleures écoles spécialisées dans la formation des dirigeants d'entreprises. Et pour la deuxième année consécutive, il place l'IMD de Lausanne au premier rang européen, devant l'INSEAD, en France, et la «London School of Economics» de Londres.

Au niveau mondial, l'IMD partage le troisième rang avec l'Ecole économique de Harvard et l'Université de Duke, aux Etats-Unis. Seules l'Ecole des études économiques de Columbia et l'Université de Pennsylvanie, également situées aux Etats-Unis, obtiennent un meilleur résultat.

Le Financial Times établit sa classification sur la base de questionnaires remis à des entreprises internationales et à des cadres qui suivent des cours de perfectionnement.

De nombreux critères sont pris en compte pour établir un classement parmi les 40 établissements retenus. Citons, notamment, l'élaboration et la préparation des programmes, la qualité de l'enseignement, l'intégration dans les cours des résultats les plus récents en matière de recherche, la qualité et le niveau des participants et même les conditions d'hébergement.

L'IMD a été fondé, il y a 53 ans à Genève, par une entreprise canadienne et par la multinationale suisse Nestlé. Plus tard, l'institut a établi ses quartiers à Lausanne. Il est surtout connu pour son étude annuelle sur la compétitivité dans le monde.

Chaque année, plus de 4000 dirigeants d'entreprises issus de plus de 40 pays participent aux cours de l'IMD. L'enseignement est assuré par 48 professeurs de 18 nationalités différentes.

«Les cours, répartis en deux modules de cinq semaines, sont destinés à des cadres âgés de 30 à 60 ans, titulaires de titres universitaires ou au bénéfice d'une expérience équivalente. Ils attirent des étudiants qui occupent déjà des postes à hautes responsabilités», explique Jean-Claude Godel, chef du marketing de l'IMD pour l'Amérique latine.

Plus de 150 entreprises travaillent en étroite collaboration avec l'institut pour la préparation des programmes. «Nous offrons une vision réellement globale des processus de gestion. Nous sommes une des écoles les plus globales en ce qui concerne la diversité des étudiants et des professeurs, ainsi que des matières traitées», poursuit Jean-Claude Godel.

La porte de l'institut n'est cependant pas ouverte à tout un chacun. L'IDM exige une expérience dans son propre pays et à l'étranger, une bonne connaissance des langues et de solides références professionnelles.

De plus, les candidats doivent passer un examen pour suivre ses cours dont le prix oscille entre 5000 et 11 000 dollars, selon la durée des programmes, qui peuvent aller jusqu'à un an.

Mais quel est le rôle d'une école comme l'IMD au moment où le monde économique est en proie à de grands chambardements? Réponse de Jean-Claude Godel: «notre rôle consiste à travailler avec des entreprises internationales et locales, afin de mieux se préparer et former des cadres capables de penser, travailler et agir d'une manière globale».

Jaime Ortega


Liens

×