L'industrie marche bien, mais moins vite

Au 3e trimestre, la croissance a été ralentie par la flambée du prix du pétrole. Keystone

Au 3e trimestre, l'industrie suisse affiche toujours des résultats à la hausse. Mais la progression est moins marquée que pour le reste de l’année.

Ce contenu a été publié le 20 décembre 2004 - 12:29

A noter, entre autres, les forts taux de croissance des secteurs du textile, de l'habillement, de la métallurgie et… de la construction.

L'industrie suisse poursuit sa phase de croissance. Au 3e trimestre 2004, la production, les chiffres d'affaires ainsi que les entrées de commandes ont affiché des hausses respectives de 3,5 %, 4,2 % (sans la construction) et 5,3 % par rapport à la même période de 2003.

La progression est toutefois un peu moins forte qu'au cours des deux premiers trimestres de 2004, relève l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans son enquête trimestrielle publiée lundi.

Et l'OFS d'expliquer ce ralentissement par la flambée des prix du pétrole.

Parallèlement, le marché du travail dans l'industrie se rétablit peu à peu dans de nombreuses branches, et le nombre de places vacantes continue d'augmenter.

Construction en forme

La branche "fabrication d'autres produits minéraux non métalliques" (verre, brique, ciment, etc.) a connu le plus fort taux de croissance. Elle est suivie par le travail du bois, l'industrie du textile, de l'habillement ainsi que par la métallurgie.

La production a par contre reculé dans l'industrie de l'alimentation, des boissons, du tabac, du papier, de l'édition et de l'impression.

La poussée des chiffres d'affaires du secteur secondaire a été favorablement influencée par la construction, actuellement dans une bonne phase, et les exportations.

Si l’on compte la construction et le génie civil, le chiffre d’affaires du secteur secondaire a en effet augmenté de 4,6%, alors qu’il est à 4,2% sans la construction, relève l’OFS.

Ce bon résultat a été provoqué par une hausse des prix de 2% entre d’avril à octobre en particulier dans le secteur métallurgique, grâce à la hausse du prix de l’acier.

Commandes mitigées

La croissance des entrées de commandes ont, de leur côté, quelque peu fléchi sur un an.

Malgré tout, la métallurgie, la construction, l'habillement et le secteur textile enregistrent une hausse de plus de 10 %, tandis que l'industrie de l'alimentation, des boissons, du tabac et du papier ont vu leur élan freiné.

swissinfo et les agences

En bref

- Par rapport au 3e trimestre 2003, en 2004, les chiffres d’affaires ont augmenté de 4,2% et même de 4,6% avec la construction.

- Les plus forts taux de croissance ont, entre autres, été enregistrés dans le textile, l'habillement et la métallurgie.

- Parallèlement, le marché du travail dans le secteur secondaire se rétablit peu à peu.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article