Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'industrie suisse affiche une belle santé

L'industrie suisse continue à évoluer positivement. Sans la construction, sa production s'est accrue de 4,3 % au 2e trimestre, sur un an.

Les chiffres d'affaires ont augmenté de 7,6 %, alors que les entrées de commandes ont progressé de 10,2 %.

Dans son enquête trimestrielle publiée mardi, l'Office fédéral de la statistique (OFS) relève que la croissance industrielle de la période sous revue a été positivement influencée par les bons résultats réalisés dans les biens de consommation d'une part, et les biens d'investissement d'autre part.

Pour le 2e trimestre, l'indice de la production dans le secteur secondaire, sans la construction, s'est ainsi établi à 119,6 points (100 = valeur moyenne pour 1995).

L’emploi à la traîne



L'OFS constate toutefois que le marché du travail dans le secteur secondaire, paradoxalement, ne profite pas encore de cette embellie conjoncturelle.

Au vu de son baromètre de l'emploi, il apparaît même que l'emploi a reculé dans la plupart des branches, alors que parallèlement le nombre de places vacantes a continué d'augmenter.

Parmi les secteurs à montrer un fort taux de croissance au 2e trimestre figurent notamment la chimie et l'industrie des machines.

Des replis ont par contre été constatés dans la branche fabrication d'appareils électriques, mécanique de précision et optique, ainsi que dans la métallurgie et l'alimentation.

Au final et avec la construction, les chiffres d'affaires des entreprises du secteur secondaire ont globalement progressé de 6,9 % au 2e trimestre par rapport à avril - juin 2003 (+ 7,6 % sans la construction).

Commandes en forte hausse



Les entrées de commandes ont pour leur part fortement augmenté, de 11,2 % avec la construction (+ 10,2 % sans).

Des progressions supérieures à la moyenne ont notamment été enregistrées pour la métallurgie ainsi que la fabrication d'appareils électriques, la mécanique de précision et l'optique, de même que dans la construction.

Les commandes en portefeuille (réserves de travail) ont pour leur part légèrement augmenté en incluant la construction, soit de 0,3 % sur un an. Elles se sont en revanche tassées de 0,3 % sans celle-ci.

Quant aux stocks de produits finis des entreprises du secteur secondaire, ils ont reculé de 1,5 % sur un an. La tendance observée depuis le premier semestre 2002 paraît ainsi se poursuivre, relève l'OFS.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.