Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

L'or de la BNS, Blocher et les autres

Des membres de l'UDC déposent l'initiative du parti concernant l'or de la BNS.

(Keystone)

L'UDC a déposé son initiative sur l'or de la BNS lundi. Un atout pour le parti de Christoph Blocher qui fait une proposition claire face au cafouillis récolté par le gouvernement dans sa procédure de consultation.

Au total, le Conseil fédéral a décidé de vendre 1300 tonnes d'or excédentaires de la Banque nationale suisse (BNS). Il réserve 500 tonnes à la Fondation Suisse solidaire. Le but de la procédure de consultation était de déterminer si les 800 tonnes restantes doivent aller au désendettement ou à la formation et l'AVS.

Mais la procédure de consultation ne va pas faciliter une prise de décision. Les variantes pures du gouvernement ont rencontré peu de partisans. Seuls les radicaux se prononcent clairement: ils veulent utiliser le produit de la vente de cet or pour réduire la dette publique.

Le Conseil fédéral récolte surtout de nouvelles propositions et une multitude de réaménagements. Le PDC met la priorité sur la formation et l'AVS. Mais pas dans le sens où l'entend le Conseil fédéral. Les démocrates-chrétiens proposent d'investir les 800 tonnes d'or dans l'informatique. L'argent devrait ensuite couvrir les tâches supplémentaires qui incomberont aux cantons lors de l'introduction de la retraite à la carte.

Les Verts et les paysans romands, eux, lancent des idées totalement nouvelles. Pour les Verts, les intérêts des réserves d'or doivent être investis pour les enfants suisses. De son côté, Prométerre, association de paysans romands, veut financer la caisse de pensions des agriculteurs.

Le Parti socialiste et l'Union syndicale suisse estiment que l'AVS doit être la principale bénéficiaire des 800 tonnes d'or. Le PS ne soutient le projet de formation qu'en deuxième rang. Les femmes socialistes aimeraient également financer des prestations complémentaires pour les familles.

Face à ces réponses tous azimuts, l'UDC affiche une position claire. Elle demande le versement intégral des réserves excédentaires de la BNS - les 1300 tonnes d'or - à l'AVS.

Et ce n'est certainement pas un hasard si le parti de Christoph Blocher a choisi de déposer son initiative lundi, un jour avant la fin de la procédure de consultation lancée par le Conseil fédéral. L'UDC se donne ainsi un atout de plus pour séduire la population suisse: la simplicité.

Sans compter que la crise des fonds juifs en déshérence s'est apaisée. Les Suisses sont donc de plus en plus nombreux à douter de la nécessité de la Fondation Suisse solidaire.

Selon un sondage commandé par le journal «Construire», la majorité des Suisses seraient d'ailleurs favorables à l'idée de consacrer l'or de la BNS à l'AVS.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×