Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Chambre du peuple approuve le budget 2006

Le budget 2006: 1,8 kilo de papier pour 644 pages.

(Keystone)

Malgré l'opposition de la droite dure et d'une partie de la gauche, les députés ont adopté mercredi un budget fédéral 2006 déficitaire de 574 millions de francs.

L'objet va donc retourner à la Chambre des Cantons, pour élimination des divergences. Les sénateurs avaient en effet approuvé un déficit supérieur de quelque 40 millions de francs.

Le suspens est terminé: la Confédération ne se retrouvera pas sans budget pour 2006.

Après quatre jours de délibérations, le budget a passé mercredi la rampe du Conseil national (Chambre du peuple) par 96 voix contre 65 et 19 abstentions.

L'opposition est venue principalement de l'Union démocratique du centre (UDC, droite dure) et d'une partie du camp rose-vert. Les démocrates du centre ont fustigé le trou excessif.

«Nos efforts pour parvenir à l'équilibre ont été contrecarrés par les autres membres du bloc bourgeois, qui ont préféré s'allier à la gauche», critique le député UDC Bruno Zuppiger.

Mais la grogne était aussi de mise chez les Verts. Pour la députée Therese Frösch, les économies frappant le social, les apprentis et l'environnement vont provoquer des dommages durables pour les jeunes et les générations à venir.

574 millions

En revanche, la majorité du groupe socialiste a finalement soutenu le budget. Même si, selon le député Hans Hofmann, ce dernier est «tout sauf un modèle social».

Les Radicaux (droite) et les Démocrates-chrétiens ont, quant à eux, jugé le résultat acceptable, puisqu'il est conforme au frein à l'endettement et marque le tournant vers l'équilibre.

Au bout du compte, le Conseil national est parvenu à un trou de 574 millions dans ce budget de plus de 52 milliards de francs. Sa commission des finances espérait ramener l'excédent des dépenses à 545 millions, mais elle a été désavouée sur plusieurs points.

Cela dit, le résultat est meilleur que celui du Conseil des Etats (Sénat) qui a fixé le déficit à 608 millions de francs.

Environnement

La Chambre du peuple a réduit un peu les moyens attribués à l'Office fédéral de l'environnement (OFEFP). Mais, face aux menaces de la gauche, elle s'est bien gardée de toucher au personnel, renonçant ainsi à une économie de 2,6 millions de francs.

Les moyens de l'OFEFP ont déjà reculé de 107 millions en raison des deux programmes d'assainissement des finances, rappelle la Socialiste Ursula Wyss. Cela correspond à une baisse de 17%, contre 6% en moyenne pour le reste de l'administration.

L'OFEFP devra en outre revoir ses structures avec l'intégration d'une partie de l'Office des eaux et de la géologie dès 2006.

Parcs naturels

Mais la droite ne s'est pas privée de rogner 3 millions de francs répartis dans d'autres positions budgétaires.

Ces coupes constituent le seul moyen d'influencer les priorités de l'Office de l'environnement, assure le Démocrate-chrétien Christophe Darbellay au nom de la majorité de la commission.

Grâce au Radical Sep Cathomas, les crédits pour la protection de la nature devraient en revanche gonfler de 2 millions de francs. Supprimée par le Sénat, cette somme devrait permettre à la Confédération de soutenir la création de parcs naturels.

Porta Alpina

Les représentants du canton des Grisons ont également réussi à faire plier la majorité en faveur de Porta Alpina.

Comme la Chambre des cantons, la Chambre du peuple a accepté (106 voix contre 71) de libérer un crédit préliminaire de 7,5 millions de francs pour les travaux précédant la réalisation de cet ascenseur de 800m, à hauteur de Sedrun, dans le tunnel de base du Gothard.Les premiers percements devraient donc pouvoir commencer dès début 2006.

La majorité a estimé qu'il ne fallait pas fermer la porte à ce projet visionnaire. Les opposants se sont quant à eux inquiétés de ce doigt dans l'engrenage, qui risque d'entraîner des crédits bien plus importants pour la construction de la gare souterraine dans la région de la Surselva.

Conseil des Etats

En résumé, en 16 heures de débat, le Conseil national a refusé en particulier de sacrifier le personnel fédéral, l'aide au développement, le soutien au cinéma, une campagne de lutte contre le travail au noir et Suisse Tourisme sur l'autel des économies.

Les coupes concernent souvent les prestations que les offices commandent à des tiers. Le ministère de la Défense pourrait, quant à lui, devoir abaisser ses prétentions de 15 millions de francs pour les préparatifs d'achats d'armement.

Le budget retourne maintenant au Conseil des Etats, qui se prononcera jeudi sur les divergences.

swissinfo et les agences

En bref

- Les députés ont adopté mercredi le budget 2006 de la Confédération par 96 voix contre 65 et 19 abstentions.

- Selon cette version, le déficit du ménage fédéral devrait être de 574 millions de francs l'année prochaine, sur un budget total de plus de 52 milliards de francs.

- Le budget retourne maintenant chez les sénateurs, qui avaient adopté une version prévoyant un déficit de 608 millions de francs.

- De son côté, le gouvernement avait proposé un budget avec un déficit de presque 700 millions de francs.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.