La Chine salue les efforts de Micheline Calmy-Rey

Après les deux Corée, Micheline Calmy-Rey a fait une courte étape en Chine. L'occasion pour Pékin de saluer l'offre de «bons offices» de la Suisse dans le contentieux coréen.

Ce contenu a été publié le 23 mai 2003 - 17:48

Genève pourrait à nouveau accueillir des discussions entre les parties concernées.

La Suisse et la Chine souhaitent une «solution diplomatique» pour régler les tensions qui résultent de la reprise par la Corée du Nord de son programme nucléaire.

Selon le chef de la diplomatie chinoise Li Zhaoxing, les deux pays vont continuer «à tout mettre en oeuvre» pour la poursuite du dialogue.

Et Genève pourrait accueillir un round de discussions entre les parties concernées, a ajouté le ministre après une rencontre avec la cheffe du ministère des affaires étrangères.

Un voyage de paix

Aux yeux du même ministre chinois, la Suisse - à l'image de la Chine - jouit d'un «capital de confiance» auprès des deux Corée. Elle a du reste déjà organisé en 1997 et 1998 des réunions en vue d'un accord de paix.

Le Premier ministre chinois n'a pas dit autre chose lors d'un entretien de 40 minutes avec la conseillère fédérale. Wen Jiabao s'est félicité du rôle de «facilitateur» que la Suisse est prête à jouer.

Il a aussi constaté que Micheline Calmy-Rey avait réussi à faire de son déplacement en Asie un voyage de «la paix» et de «l'amitié».

Hormis le dossier coréen, la ministre des Affaires étrangères et son homologue chinois ont évoqué la peine de mort, l'épidémie de SARS, mais aussi le respect des droits de l'homme.

Les deux parties ont indiqué qu'elles allaient poursuivre le dialogue au sujet des droits humains. Une réunion entre experts suisses et chinois est prévue cet automne sur sol helvétique.

Pour Micheline Calmy-Rey, cette escale de quelques heures en Chine marquait la fin d'une tournée de dix jours en Asie. Son voyage le plus important depuis son arrivée au Conseil fédéral.

swissinfo et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article