Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La droite dure a su faire le plein de voix

L'UDC a gagné la sympathie de nombreux électeurs.

(Keystone)

L’Union démocratique du centre (UDC/droite dure) est le seul parti à avoir profité de la forte participation au scrutin de dimanche. Les radicaux sont les grands perdants.

C’est ce que montre la première analyse après élection réalisée par l’Institut de recherche GfS mandaté par SRG SSR idée suisse.

La très nette polarisation des opinions au sein de la population est le fait marquant des élections fédérales de dimanche. En ce sens, les résultats obtenus par l’UDC, les Socialistes et les Verts sont significatifs.

Au lendemain du scrutin, l’analyse met également en relief la forte augmentation du nombre de votants. Selon l’Office fédéral de la statistique, la participation populaire s’est élevée à 45,6%, soit une proportion qui renoue avec la période faste des années 80.

En comparaison, 43,3% de la population s’était rendue aux urnes en 1999 et 42,3% en 1995.

Le poids de la Suisse romande

Mais cette très forte mobilisation a profité à un seul parti, l’Union démocratique du centre (UDC), qui a consolidé sa place de premier parti de Suisse avec 26,6% des voix.

Cela est particulièrement frappant en Suisse romande où près d’un électeur sur cinq a voté pour elle et lui a permis de glaner sept de ses onze nouveaux sièges. Grâce à l’augmentation du nombre de votants dans les cantons de Vaud, Fribourg et Genève, la droite dure a même dépassé ses objectifs.

A noter que de manière générale, beaucoup d'électeurs encore indécis une semaine avant le scrutin (29%) ont finalement choisi de voter pour l’UDC en dernière minute.

Pascal Couchepin a desservi les radicaux

Si la polarisation du débat politique et l’augmentation de la participation qui en a découlé a profité à l’UDC, elle a prétérité le Parti radical.

Un sondage effectué par l’Institut de recherche GfS pour le compte de SSR SRG idée suisse auprès de 1000 électeurs montre, en effet, que l’annonce d’une nouvelle hausse des primes de l’assurance maladie, et la manière dont elle a été présentée par Pascal Couchepin, a eu une influence sur les résultats définitifs.

Le camp du chef du Département de l’intérieur en charge de la santé et des assurances sociales a souffert d’un exode de ses électeurs vers la droite. Le Parti démocrate-chrétien (PDC/centre-droite) a plutôt vu son électorat lui échapper sur sa gauche, au profit du Parti socialiste et des Verts.

Les conséquences pour la formule magique

Quelle influence ce résultat électoral a-t-il sur l’opinion des électrices et des électeurs concernant la formule magique? L’Institut de recherche GfS pose aujourd’hui la même question que deux mois auparavant, après les résultats du baromètre électoral.

A ce moment-là, une forte majorité s’était dégagée en faveur du maintien de la formule magique et d’un système de concordance. Rien ne semble avoir véritablement changé puisque, d’après le sondage, une majorité relative de 43% reste pour son maintien.

Si un changement devait intervenir, 30% des électeurs jugent que le Conseil fédéral devrait être représentatif de la force des partis (soit deux UDC et un PDC). En fait, la position des électeurs quant à la formule magique se modifie en fonction des appartenances politiques.

Ainsi, seul 18% des électeurs qui ont voté pour l’Union démocratique du centre pensent que la formule magique telle qu’elle se présente aujourd’hui est adéquate. Ce chiffre monte à 60% pour les électeurs du Parti démocrate-chrétien, à 53% pour les électeurs du Parti socialiste et à 50% pour les électeurs du Parti radical.

swissinfo, Hansjörg Bolliger
(traduction et adaptation: Mathias Froidevaux)

Faits

La participation aux élections de dimanche a atteint 45,6%.
Soit 2,3% de plus qu’en 1999 et 3,3% de plus qu’en 1995.
Le sondage réalisé par l’Institut de recherche GFS a été effectué par téléphone auprès de 1000 électeurs.
29% des personnes interrogées ont voté pour l’UDC.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.