Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La fuite d'un ex-ministre algérien orchestrée?

La fuite de l'ancien ministre algérien Bouguerra Soltani, accusé de torture et qui aurait dû être interrogé par la justice fribourgeoise, ne restera pas sans suite. L'avocat de la victime présumée a décidé de porter plainte pour violation du secret de fonction. Le département des Affaires étrangères est visé.

Dirigée «contre inconnu», la plainte vise le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et le Service d'analyse et de prévention (SAP), affirme François Membrez, l'avocat de Nouar Abdelmalek. Ce dernier aurait été victime d'actes de torture lors d'une séance dirigée par Bouguerra Soltani le 1er juillet 2005 en Algérie.

Selon François Membrez, seuls ces deux services auraient en effet été au courant de la plainte pour torture visant le ministre, en dehors du juge d'instruction fribourgeois saisi de l'affaire, Jean-Luc Mooser, et de l'ONG suisse Trial, spécialisée dans la traque aux criminels internationaux.

Les autorités fribourgeoises n'ont pas trouvé Bouguerra Soltani le 17 octobre à Fribourg où il devait se rendre pour participer à une conférence de la Ligue des musulmans de Suisse. Selon le juge d'instruction, il pourrait avoir quitté le pays de manière précipitée.

swissinfo.ch et les agences

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Comment votent les Suisses de l'étranger?

Comment votent les Suisses de l'étranger? Participez â l'enquête de la SSR !

Elections 2019 et la Cinquième Suisse

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.