Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La reprise n'agit pas encore sur l'emploi

La statistique livre au moins une bonne nouvelle: il y a davantage de places vacantes.

(Keystone)

Le chômage a encore augmenté en janvier. Il frappe désormais 4,3% de la population active, le plus haut niveau depuis mars 1998.

Cette hausse a cependant été moins forte qu’en janvier 2003. Pour les analystes, c’est un signe positif.

Au total, 168'163 personnes étaient inscrites au chômage à la fin du mois de janvier, soit 5328 de plus que le mois précédent, indique le Secrétariat d’Etat à l’économie (seco).

Le taux de chômage s’est ainsi élevé, passant de 4,1% à fin décembre à 4,3% à fin janvier.

La Suisse romande durement touchée

Le chômage a augmenté dans toute la Suisse romande. Affichant le taux le plus important de Suisse, Genève touche la barre des 7% (+ 0,1 point). Vaud affiche le second plus mauvais résultat du pays avec 5,5% de chômage (+ 0,3 point), suivi par le Jura à 5,3% (+ 0,3 point).

Neuchâtel compte 5% de chômeurs (+ 0,1 point), devant le Valais à 4,8%. Fribourg affiche un taux de 3,3%, (+ 0,1%), Berne de 3,4% (+ 0,2 point).

Par région, le chômage s'est arrêté à 5,4% en Suisse latine (+ 0,2 point) et à 3,8% outre-Sarine (+ 0,1 point).

Les jeunes demeurent les plus touchés par le phénomène, les 15-24 ans étant 5,7% à chômer (+ 0,2 point), contre 4,4% pour les 25-49 ans (+ 0,2 point) et 3,2% pour les plus de 50 ans (+ 0,1 point).

Des points positifs

Pour Jean-Luc Nordmann, chef de la Direction du travail du seco, les statistiques montrent cependant aussi quelques signes positifs. L’augmentation du nombre de chômeurs est en effet bien inférieure à celle de l’an dernier à la même époque. L’augmentation avait alors été de 9000 unités.

De plus, le nombre de places vacantes annoncées en janvier a augmenté de 3408 pour s’établir à 9451. «C’est un signe prometteur», commente Reto Huenerwalder, économiste auprès de l’UBS.

Cette augmentation du nombre de places vacantes doit cependant être relativisée. En effet, 1400 des 9451 postes supplémentaires s’expliquent par un changement du système de calcul statistique, indique Jean-Luc Nordmann.

swissinfo et les agences

Faits

168'163 chômeurs à fin janvier 2004
Taux de chômage de 4,3% pour cette même période
L’ensemble des demandeurs d’emplois: 232'197 personnes

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×