La SSR à nouveau dans les chiffres noirs

SSR SRG Idée Suisse a dressé mardi à Berne le bilan de l'année écoulée: les résultats financiers sont bons et l'entreprise veut maintenir son cap de service public au terme d'une année 1999 qu'elle a qualifiée de très riche en évén

Ce contenu a été publié le 27 juin 2000 - 23:40

L'an dernier, la SSR a notamment renforcé sa présence sur la toile. Avec le développement du portail Internet «swissinfo.org», le monde entier peut désormais accéder aux programmes de la SSR ainsi qu'à un large éventail d'informations sur la Suisse.

Côté finances, les chiffres de la SSR sont bons: si 1998 avait été une année déficitaire, 1999 se solde par un résultat d'exploitation positif de plus de 4 millions de francs. Un résultat dû notamment à une forte évolution des recettes publicitaires, qui ont compensé le recul du produit de la redevance.

Outre le retour aux chiffres noirs, 1999 aura aussi été pour la SSR SRG l'installation de son nouveau logo Idée Suisse sur les bâtiments et les façades de ses entreprises. «Mais Idée Suisse, c'est beaucoup plus que cela», a tenu à faire remarquer son directeur général, Armin Walpen.

C'est effectivement la volonté de maintenir un service public de qualité dans un climat favorable à la redevance. C'est là tout l'enjeu du projet de loi sur la radio-télévision, qui confie le service public à la seule SSR tout en ménageant une plus grande liberté d'action aux diffuseurs commerciaux.

De l'avis d'Armin Walpen, «il s'agit d'une bonne base de discussion, bien que la déréglementation du secteur commercial ne doive pas entraîner une surréglementation de la SSR: seul un service public dynamique peut répondre aux besoins du public».

Dynamique, le service public se doit également de l'être face à la concurrence des médias audiovisuels privés, en particulier des télévisions. A ce propos, Armin Walpen n'a pas manqué de souligner la disparition en Suisse alémanique de la fenêtre suisse de RTL Pro7 et la diminution de l'offre de TV3.

Forte de ce constat, SSR SRG Idée Suisse affirme aujourd'hui qu'elle souhaite résolument se tourner vers des partenariats avec d'autres médias. C'est dans cette optique que l'entreprise de service public a décidé de demander au Conseil fédéral une concession définitive pour le programme de rediffusions SF info.

swissinfo avec les agences

lien: http://www.srgssrideesuisse.ch


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article