Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse de demain prend forme dans les urnes

Le 26 septembre, les citoyens doivent se prononcer sur trois thèmes importants.

(Keystone)

Les citoyens votent le 26 septembre. Ils doivent se prononcer sur trois thèmes. Deux d’entre eux peuvent contribuer à modeler le visage de la population suisse de demain.

Le peuple doit en effet se prononcer sur la naturalisation des jeunes étrangers et sur l’assurance maternité. Le troisième thème concerne l’avenir de La Poste.

Avec environ 20%, la Suisse est l’un des pays d’Europe qui compte la plus grande proportion d’étrangers sur son sol. Mais si ce taux est aussi élevé, c’est peut-être parce que la naturalisation y est moins facile qu’ailleurs.

Le gouvernement et le Parlement proposent donc de faciliter la naturalisation des jeunes étrangers de la deuxième et de la troisième génération.

Cela passerait notamment par une simplification des procédures, une harmonisation des émoluments ou encore une réduction de la durée de résidence requise.

Pour les jeunes de la troisième génération, la naturalisation serait même automatique, ce qui revient pratiquement à introduire un droit du sol en Suisse.

Presque tous les partis sont favorables à cette réforme. L’opposition la plus sérieuse provient de l’Union démocratique du centre (UDC / droite dure) qui considère que la citoyenneté suisse doit se mériter et ne pas être accordée automatiquement.

Ce thème sera très certainement disputé. En effet, les citoyens ont déjà refusé par deux fois (en 1983 et 1994) une naturalisation facilitée des jeunes étrangers.

Le service public en question



Soumise à la libéralisation du marché depuis 1998, La Poste a été contrainte de se restructurer. Cette restructuration s’est notamment traduite par la suppression de nombreux offices de poste.

Cette mesure a heurté la population, surtout dans les cantons latins. Les syndicats et les associations de défense des consommateurs ont donc lancé une initiative pour stopper cette évolution.

«Services postaux pour tous» demande que la Confédération maintienne un service postal universel de qualité dans l’ensemble du pays. L’initiative prévoit aussi que l’Etat prendra en charge les frais du service universel qui ne peuvent être couverts par les recettes de La Poste ou par les redevances de concessions payées par ses concurrents.

Ce texte est soutenu par les milieux de gauche. La droite, en revanche, y est opposée. Elle considère que la révision de la Loi sur la poste, entrée en vigueur le 1er janvier, assure déjà le maintien d’un service public de qualité. En ce qui concerne le volet financier, elle ne veut pas de ce qu’elle qualifie d’«impôt postal.»

Peut-être la fin d’une longue attente



En 1945, le peuple avait accepté le principe de l’établissement d’une assurance maternité. Mais cette volonté ne s’est jamais traduite dans les faits. A plusieurs reprises, les citoyens ont rejeté des projets allant dans ce sens. La dernière fois, c’était en 1999.

Le projet présenté aujourd’hui reprend l’idée de 1999, c’est-à-dire puiser dans la Caisse des allocations pour perte de gain des militaires pour financer l’assurance maternité. Avec ce projet, les femmes qui ont un enfant seraient payées à 80% de leur salaire pendant 14 semaines.

Pour éviter un nouvel échec devant le peuple, le projet est résolument modeste. Rien n’a par exemple été prévu pour les femmes au foyer ni pour celles qui adoptent un enfant.

Ce modèle bénéficie d’un large soutien, à droite comme à gauche. Comme pour les naturalisations facilitées, la seule grande opposition provient de l’UDC.

Ce parti estime que l’établissement d’une nouvelle «assurance étatique» coûterait trop cher, pénaliserait l’économie et ne se révélerait au final pas plus efficace que les solutions actuellement en vigueur dans les entreprises.

swissinfo, Olivier Pauchard

Faits

Trois thèmes, mais quatre bulletins dans l’urne:
1) Arrêté fédéral sur la naturalisation facilitée des jeunes étrangers de la 2e génération.
2)Arrêté fédéral sur la naturalisation facilitée des jeunes étrangers de la 3e génération.
3)Initiative «Services postaux pour tous».
4)Modification de la loi sur les allocations pour perte de gain.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.