La Suisse exporte moins d'armes

30% des exportations concernent des armes de tout calibre. Keystone Archive

La Suisse a exporté pour 213,6 millions de francs d'armes en 2000. Cela représente une baisse de 16,9 millions par rapport à 1999 (- 7,3%). L'Allemagne s'est révélée la meilleure cliente.

Ce contenu a été publié le 06 février 2001 - 16:49

Le matériel suisse a été exporté vers 57 pays. Mais la Suisse a surtout pu compter sur 7 gros clients, qui ont absorbé plus de la moitié des exportations helvétiques.

Il s'agit de l'Allemagne (52,1 millions de francs), des Etats-Unis (22,1), du Canada (16,6), de la Roumanie (12,6), de l'Argentine (12,5), de Singapour (11) et du Royaume-Uni (10,9).

A l'autre extrême, les chiffres diffusés mardi par le Secrétariat d'Etat à l'économie (seco) montrent que la Hongrie n'a importé que pour 50 francs de matériel suisse. L'Islande n'a guère fait mieux avec 150 francs.

Au niveau des continents, l'Europe a absorbé 61% des exportations suisses, l'Amérique 25%, l'Asie 13% et l'Afrique 1% seulement.

Environ 30% de ces exportations concernent des armes de tout calibre, dont 6% d'armes à épauler. Les munitions destinées à ces armes représentent 22% des exportations.

Suivent le matériel de conduite de tir (17%), les aéronefs et les drones (15%) et les véhicules (8%). Mais seulement 2% des exportations entrent dans la catégorie des bombes, torpilles, missiles et autres roquettes.

Les exportations d'armes ne représentent pas un secteur économique vital pour la Suisse. En 2000, elles n'ont en effet représenté que le 0,16% du total des exportations. Le record avait été atteint en 1976. Les exportations d'armes avaient alors représenté 1,32% des marchandises exportées.

Olivier Pauchard

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article