Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La Suisse rallie l'Inde à sa lutte contre la contrefaçon

La ministre Doris Leuthard et le ministre indien Kamal Nath.

(Keystone)

La Suisse et l'Inde veulent collaborer plus étroitement pour protéger la propriété intellectuelle. La ministre de l'Economie Doris Leuthard a signé à New Delhi un protocole d'entente à ce sujet.

Le texte prévoit la mise en place d'un groupe de travail chargé de définir la prévention de la production, de la distribution et de la vente de produits contrefaits.

L'économie helvétique estime à 2 milliards de francs par an les pertes qu'elle enregistre à cause de la contrefaçon. Préoccupée par ce problème, la Suisse s'est donné pour but de lutter contre en concluant des accords avec les pays de provenance des produits contrefaits.

Après l'accord signé mi-juillet avec le Vietnam, c'est avec son homologue indien Kamal Nath, ministre du Commerce et de l'Industrie, que Doris Leuthard a signé mardi un protocole d'entente en matière de protection de la propriété intellectuelle.

Un groupe de travail sera «chargé de définir la prévention de la production, de la distribution et de la vente de produits contrefaits», indique à ce propos le Département fédéral de l'économie (DFE) dans un communiqué.

Importants marchés d'exportations

L'accord prévoit également de mieux sensibiliser l'opinion publique sur les risques potentiels que font courir l'achat et le recours à des produits contrefaits.

La cheffe du DFE a profité de sa rencontre avec Kamal Nath ainsi qu'avec le ministre indien des Finances Palaniappan Chidambaran pour évoquer l'amélioration des conditions pour les entreprises suisses en Inde. Les marchés émergents asiatiques ont en effet toujours plus d'importance pour l'industrie helvétique.

Les ministres suisses et indiens ont aussi abordé l'avenir des négociations en cours du Cycle de Doha à l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Aide suisse après les inondations

Sur le plan humanitaire, la Suisse est présente en Asie du Sud. Les organisations d'entraide helvétiques ont apporté une aide d'urgence à hauteur d'un million de francs aux victimes des inondations provoquées par la mousson. La Chaîne du Bonheur a, quant à elle, réactivé son compte 'Inondations en Asie' (10-15000-6).

Dans une première phase, cet argent servira à mettre à disposition des points de distribution d'eau potable et de tablettes désinfectantes. Des habits, des vivres et des médicaments seront également distribués.

En Inde, près de 1300 personnes ont déjà perdu la vie dans ces inondations. Le Bangladesh, le Népal et le Pakistan sont également concernés par les fortes pluies. Au total, des milliers de personnes se retrouvent sans abri.

De leur côté, les Nations Unies ont mis en garde contre le danger d'épidémie. L'ONU craint une catastrophe humanitaire si des secours ne parviennent pas rapidement aux populations concernées.

swissinfo et les agences

Faits

La Suisse a été le premier pays avec lequel l'Inde, après son indépendance en 1948, a conclu un traité d'amitié et de relations diplomatiques.
En 2006, le volume d'échange commercial entre la Suisse et l'Inde s'est élevé à 2,6 milliards de francs.
L'an dernier, les exportations suisses vers l'Inde se sont élevées à 1,9 milliards de francs (+36%). Les importations se sont elles montées à 736 millions de francs (+11%).
Depuis 1990, les exportations suisses vers l'Inde ont plus que quadruplé.

Fin de l'infobox


Liens

×