La taxation de l'énergie au point mort

swissinfo.ch

Pour les écologistes, les votations se suivent et se ressemblent. Une fois de plus, le peuple a rejeté l'idée de taxer l'énergie.

Ce contenu a été publié le 02 décembre 2001 - 18:04

L'initiative «pour garantir l'AVS - taxer l'énergie et non le travail» représente un nouvel échec pour le Parti écologiste suisse. L'an dernier, le peuple avait déjà refusé l'idée de taxer plus lourdement les énergies fossiles pour favoriser l'énergie solaire.

La charrue avant les bœufs

Les initiatives des Verts se heurtent toujours au même problème: elles viennent trop tôt. Le Conseil fédéral planche en effet déjà sur une réforme écologique de la fiscalité avec son idée de taxer le CO2.

Par ailleurs, cette dernière proposition des Verts faisait partie d'un tout. Elle était initialement couplée avec d'autres textes, dont l'un demandait notamment un abaissement de l'âge de la retraite pour les femmes.

Or, toutes ces propositions ont déjà été refusées en votation populaire. Du coup, cette dernière initiative arrivait un peu «comme un cheveu dans la soupe».

Olivier Pauchard, Palais fédéral

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article