Le «Birchermüesli» au Guiness Book

Une recette qui a conquis le monde. http://www.foodnews.at/news/rezepte/images/muesli.jpg

Plus d'une tonne de «Birchermüesli» a été mélangée et avalée ce week-end à Zurich. L'exploit figurera dans le Guiness Book des records toutes catégories. Les ripailles se sont déroulées là où la célèbre mixture avait été inventée il y a cent ans par un Argovien au nom de... Bircher.

Ce contenu a été publié le 30 juillet 2001 - 15:57

Quatre cents kilos de Müesli, 425 litres de lait, 20 litres de jus d'orange et 20 de jus de citron, 80 kilos de yoghourt à la fraise, 200 kilos de pommes râpées, 50 kilos de bananes et 75 de fraises: le panier de la ménagère s'est transformé en poids lourd pour la circonstance.

Pour venir à bout de cette gigantesque bouffe vitaminée, cinq à six mille personnes ont joué de la cuillère jusqu'à la dernière bouchée, à la plus grande satisfaction des organisateurs.

Petit rappel gastronomico-historique

Appelé «Müsli» en Allemagne, «Muesli» aux Etats-Unis ou «Musli» dans les Balkans, la recette de notre bon vieux «Müesli» est universelle: des céréales, des fruits et des noix.

Une recette mise au point au début du siècle passé par le docteur Maximilian Oskar Bircher-Benner. Né en 1867, cet Argovien s'installa à Zurich. Il commença par ouvrir un cabinet dans le quartier populaire d'Aussersihl, avant de déménager sur les hauteurs plus argentées du Zürichberg. Or, il constata que ses patients, ouvriers comme bourgeois, souffraient des mêmes carences alimentaires. C'est ainsi qu'il s'intéressa à l'alimentation.

Etant parvenu au constat que les céréales non raffinées, les fruits et les légumes étaient plus nourrissants que la viande, le génial docteur en conclut qu'il fallait bousculer les habitudes alimentaires. Et c'est ainsi qu'il créa l'ancêtre du «Müesli», qu'il appela «Apfeldiätspeise».

Ce «repas de régime aux pommes» consistait en un mélange de flocons d'avoine, d'eau, de pommes, de citron et de lait condensé, découvert, selon les biogaphes, dans des cabanes fréquentées par le médecin lors de ses randonnées en montagne.

La révolution dans l'assiette

Pourtant, il fallut encore longtemps à la potion magique du docteur Bircher pour conquérir les salons et acquérir ses lettres de noblesses par-delà les frontières. Après tout, nul n'est prophète en son pays, comme chacun sait.

En 1900, lorsqu'il présenta ses théories devant la Société zurichoise de médecine, on se moqua de ses élucubrations et on l'accusa de faire honte à la science. Et les médecins de l'époque en restèrent au régime lait-viande.

Mais le docteur Bircher ne se découragea pas et il continua de proposer son régime miracle en soumettant ses patients à de véritables cures au sanatorium, assortie de promenades et de gymnastique.

Un succès mondial

C'est ainsi que les méthodes de ce précurseur de la remise en forme commencèrent à faire les joies de la bourgeoisie, et que le «Müesli» conquit peu à peu la première place dans le menu du petit déjeuner.

Au fil de sa commercialisation et du développement des produits prêts à consommer, la recette s'est améliorée. Les fabricants se livrent aujourd'hui à une dangereuse surenchère, sucrant de plus en plus un produit qui prend parfois les allures de véritable bombe calorique.

Mais il reste qu'en entrant dans le livre des records, le «Müesli» du docteur Bircher ne fait que confirmer une place qu'il détenait déjà: celle de champion du monde du petit déjeuner.

Philippe Kropf

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article