Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le CICR veut accélérer l'aide au Pakistan

Selon Jakob Kellenberger, le CICR a déjà aidé 50'000 personnes au Cachemire pakistanais.

(Keystone)

Le Comité international de la Croix-Rouge promet de hâter son aide aux victimes du séisme qui a dévasté le Pakistan. Et de l'étendre à 200'000 personnes.

De retour d'une mission de plusieurs jours sur place, le président de l'organisation humanitaire Jakob Kellenberger estime qu'il faut agir avant l'arrivée de l'hiver.

Le Pakistan est la seconde opération la plus importante du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) après le Soudan, indique le président de l'organisation basée à Genève.

Le CICR a déjà aidé 50'000 personnes dans le Cachemire pakistanais. Et ce, grâce notamment à sept hélicoptères - dix dans les jours prochains, note Jakob Kellenberger.

Jusqu'ici, l'organisation a transporté 4000 tonnes de secours. 200 expatriés sont actifs sur place.

Le CICR distribue à la fois des secours médicaux, de la nourriture, du matériel contre le froid, des abris et de l'eau.

Il va aussi installer une clinique orthopédique à Muzaffarabad pour répondre au nombre important d'amputations.

Contre les camps de déplacés

Le CICR chiffre à 62 millions de francs ses besoins pour l'aide au Pakistan cette année, dont 56 millions pour les trois derniers mois.

Il entend poursuivre son assistance l'an prochain avec un budget de plus de cent millions de francs supplémentaires, indique Jakob Kellenberger.

Comparativement, le budget pour le Soudan en 2006 atteindra entre 120 à 130 millions de francs.

«Il est essentiel d'utiliser les semaines qui viennent, note le Suisse. Si l'on agit avec détermination, le mandat peut être rempli avant l'hiver».

Le même Jakob Kellenberger précise que la neige rendra les opérations plus difficiles mais n'empêchera pas le travail des hélicoptères.

«La priorité est d'aider les gens dans leurs villages pour qu'ils puissent y rester. Nous ne sommes pas en faveur de la création de camps de déplacés», indique aussi le président du CICR.

Lequel ajoute que le président pakistanais Pervez Musharraf lui a assuré partager cet avis lors de l'entretien qu'il a eu avec lui mercredi dernier.

Une déclaration d'intention

En principe, le CICR intervient dans le cadre de conflits armés et la Fédération internationale des sociétés de Croix-Rouge et du Croissant-Rouge en cas de désastres naturels.

Mais l'organisation de Jakob Kellenberger souhaite être plus souvent active dans le cadre de catastrophes naturelles, aux côtés de la fédération.

«Nous interviendrons plus souvent lorsque nous pouvons avoir une valeur ajoutée et avons les capacités logistiques, notamment pour un déploiement rapide.»

Dans le cas pakistanais, l'intervention massive du CICR s'explique aussi par la présence de l'organisation dans la région avant le séisme déjà.

swissinfo et les agences

Faits

Un séisme de 7,6 degrés sur l'échelle de Richter a frappé le Cachemire pakistanais et indien le 8 octobre dernier.
Selon un bilan encore provisoire, 73'000 personnes ont perdu la vie.
La catastrophe a fait 70'000 blessés et 3,3 millions de sans-abris.
Islamabad a reçu des promesses de dons pour 2 milliards de dollars.

Fin de l'infobox

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.