Le gouvernement vaudois en ballottage

Keystone

Le canton de Vaud élisait ses autorités ce dimanche. Sur les sept membres du gouvernement, trois sortants passent au premier tour. Et douze autres cantons votaient sur quinze sujets.

Ce contenu a été publié le 11 mars 2007 - 20:15

En Suisse, les votations fédérales - comme celle sur la caisse unique – sont souvent l'occasion d'appeler les citoyens aux urnes sur d'autres sujets, cantonaux ou communaux. L'essentiel du week-end.

La gauche et la droite ont réussi à placer leurs locomotives électorales au premier tour de l'élection au gouvernement vaudois.

Ministre des finances sortant, fort des excellents résultats qu'il vient d'annoncer pour le ménage cantonal, le radical (droite) Pascal Broulis est réélu. De même pour le socialiste Pierre-Yves Maillard, ministre de la santé et de l'action sociale et vice-président du PS suisse.

Egalement élu au premier tour, avec une poignée de voix en plus des 50% fatidiques, le ministre sortant des institutions et des relations extérieures Jean-Claude Mermoud (UDC, droite nationaliste) complète ce trio gagnant.

Viennent ensuite la socialiste sortante Anne-Catherine Lyon, devant deux colistiers de droite: le libéral Philippe Leuba et la radicale Jacqueline de Quattro, tous deux nouveaux. L'écologiste sortant François Marthaler se place septième, devant Josef Zisyadis (gauche de la gauche), qui tente cette année son retour au gouvernement.

Le deuxième tour, le 1er avril prochain, s'annonce très ouvert. Même s'il paraît difficile, un basculement du gouvernement vaudois à gauche reste possible.

Parlement vaudois

Par ailleurs, le parlement vaudois (Grand Conseil) reste à droite. La gauche obtient 68 sièges contre 81 à la droite.

Les socialistes resteront néanmoins le plus grand groupe du Parlement. Avec 39 élus, ils conservent leurs positions inchangées. Les Verts progressent fortement à 24 sièges (+7). L'extrême gauche est par contre en déroute.

A droite, les radicaux perdent du terrain (-8) mais gardent le leadership avec 29 sièges. L'UDC (Union démocratique du centre / droite nationaliste) bondit à 26 élus (+8), alors que les libéraux reculent à 22 sièges (-4). Les forces réunies du PDC (parti démocrate-chrétien / centre droit) et de l'Union démocratique fédérale (UDF / droite évangélique) leur permettent de décrocher quatre mandats (+3).

Soutien aux aînés à Genève

Les électeurs genevois ont soutenu à près de 60% l'initiative pour une meilleure prise en charge des personnes âgées placées en maison de retraite. Elle devrait permettre de doter les établissements d'un personnel plus nombreux. Le coût de la mesure est estimé à près de 60 millions de francs.

Les électeurs ont par ailleurs fortement durci les mesures contre l'affichage sauvage. Les contrevenants risquent désormais de fortes amendes.

Naturalisation en Valais

Les Valaisans ont accepté nettement une modification de leur Constitution pour transférer à la commune principale la compétence d'octroi du droit de cité communal en matière de naturalisation ordinaire.

En Valais, c'est le parlement cantonal qui est compétent pour les naturalisations. Les candidats doivent toutefois obtenir préalablement l'assurance d'être acceptés par une commune du canton. Il s'agissait jusqu'ici de la commune bourgeoisiale. Cette compétence sera donc transférée à la commune municipale.

Police unique à Berne

Il n'y aura dans le canton de Berne plus qu'une seule police: la police cantonale. Les polices communales, actuellement au nombre de 34, devront être intégrées d'ici 2011 dans la police cantonale, pratiquement pour toutes leurs tâches.

L'effectif de la police bernoise devrait passer ainsi de quelque 1500 agents aujourd'hui à près de 2000. Les coûts liés à cette fusion, que le peuple a acceptée, sont estimés à 28 millions de francs.

Local d'injection et baisses d'impôts à Lucerne

Il y aura un nouveau local d'injection pour toxicomanes à Lucerne. Les citoyens de la ville ont en effet accepté à trois contre deux un crédit de 150'000 francs par an pour son fonctionnement.

Le local d'injection, sis dans l'ancien restaurant Geissmättli devrait être mis en service en juillet prochain et, après un an et une évaluation, il s'agira de décider de donner ou non une suite à l'expérience.

A Lucerne encore, mais au niveau du canton cette fois, l'impôt sur le revenu, la fortune et le capital sera réduit, par paliers, d'ici 2010. Les votants ont approuvé à 76% la réforme proposée par leur gouvernement.

Fibre optique à Zurich

La ville de Zurich se lance dans les télécommunications à haut débit. Les citoyens ont en effet adopté à deux contre un crédit de 200 millions de francs pour la mise en place d'un réseau de fibres optiques par les Services d'électricité de la ville.

Le réseau à haut débit devrait être mis à disposition de toutes les entreprises de télécommunications, voire d'autres entreprises et fournisseurs de services.

La ville de Zurich ne veut pas entrer en concurrence avec des entreprises de téléphonie, d'accès à Internet ou de télévision mais veut offrir une possibilité de concurrence accrue.

Parlement saint-gallois réduit

A Saint-Gall, le nombre des sièges au Parlement cantonal a été réduit de 180 à 120. Une initiative du parti radical (droite) a été largement acceptée, à la surprise générale.

Les citoyens ont également accepté une augmentation des montants alloués aux réductions des primes de maladie.

Bâle-Campagne entre à l'Université

Enfin, le demi-canton de Bâle-Campagne devient canton universitaire. Les citoyens ont accepté de co-financer la plus vieille université de Suisse, installée dans la ville de Bâle.

swissinfo et les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article