Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le premier vote par SMS en Suisse

Voter par SMS pourrait un jour devenir une habitude.

(Keystone)

Les citoyens de Bülach dans le canton de Zurich seront les premiers à utiliser leur téléphone portable pour voter. Le scrutin test est prévu pour le 30 octobre.

D'autres essais sont prévus dans deux autres communes zurichoises. Ensuite, les autorités décideront de l'opportunité de lancer le vote par SMS au niveau fédéral.

Pour le scrutin communal du 30 octobre, les citoyens de la commune zurichoise de Bülach pourront choisir entre différents procédés. Ils pourront déposer leur bulletin dans l'urne le jour du scrutin ou voter par correspondance par la poste, par Internet ou par SMS.

Ce projet pilote sera ensuite étendu à deux autres communes zurichoises, Bertschikon et Schlieren, le 27 novembre lors de la votation fédérale sur les OGM et l'ouverture dominicale des magasins.

Après le succès des différents essais de vote par Internet, le vote par SMS fera entrer la technologie suisse dans le 21e siècle, selon le chef du projet zurichois David Knöri de l'Office cantonal de la statistique.

«La Suisse avait pris du retard, mais ce projet représente un pas dans la bonne direction, estime-t-il. Nous voulons offrir aux citoyens toutes les possibilités qui existent en matière de télécommunications. C'est aussi un bon moyen pour encourager les gens à voter.»

Habitudes de vote

Selon David Knöri, le vote par SMS pourrait changer les habitudes de vote des Suisses. «Les jeunes, en particulier, vont probablement saisir cette occasion. Mais les 30-50 ans envoient aussi régulièrement des messages avec leur portable».

«Cela ne veut pas nécessairement dire que le taux de participation va augmenter. Mais j'imagine que bon nombre de citoyens vont voter par SMS plutôt que par la poste.»

Le système, déjà été testé lors d'une élection à l'Université de Zurich, garantit l'anonymat. Chaque citoyen recevra un code secret par la poste. Ils devront aussi entrer un numéro personnel et leur date de naissance avant de pouvoir envoyer leur message. Le tout sera enregistré pour empêcher qu'une personne ne puisse voter deux fois.

A Bülach, la nouvelle technologie a été plutôt bien accueillie, même si certaines personnes âgées restent un peu sceptiques.

A l'image de Kurt Klinger. Cet habitant déclarait récemment à la télévision alémanique: «Je ne suis pas sûr de vouloir voter par SMS. Je n'utilise pas très souvent le système de messagerie. Mais peut-être que j'essaierai.»

swissinfo, Matthew Allen à Bülach
(Traduction de l'anglais: Alexandra Richard)

Faits

1994: la Suisse introduit le vote par correspondance.
2003: un projet pilote de vote par Internet a été lancé à Anières, dans le canton de Genève.
30 octobre: premier vote par SMS à Bülach, dans le canton de Zurich.

Fin de l'infobox

En bref

- L'opportunité de voter par SMS ou par internet lors de futurs scrutins séduit 57% des Suisses, selon un sondage de l'hebdomadaire «Coopération».

- 32% des Helvètes y sont plutôt favorables et 25% y sont très favorables.

- 23% des personnes interrogées se disent plutôt hostiles à un tel projet, et 17% trouvent même l'idée très négative.

- 3% des sondés sont sans opinion.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.