Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Le renvoi des étrangers criminels d'actualité

Lancée par l'Union démocratique du centre (UDC, droite nationaliste), l'initiative populaire «pour le renvoi des étrangers criminels» a abouti. Plus du double des signatures nécessaires ont été jugées valables.

Le renvoi des criminels étrangers a été l'un des grands thèmes de la campagne de l'UDC lors des dernières élections fédérales. Pour son initiative à ce sujet, l'UDC a récolté 212'028 signatures. Remises à la Chancellerie fédérale à la mi-février, 210'919 d'entre elles ont été jugées valables, a indiqué cette dernière mardi.

L'initiative de l'UDC réclame qu'un étranger condamné pour meurtre, viol, brigandage, trafic de drogue, effraction, traite d'êtres humains ou abus des prestations sociales soit privé de son titre de séjour. Expulsé, il ne pourrait revenir en Suisse pendant 5 à 15 ans, voire 20 ans en cas de récidive.

Alors que le droit actuel ne prévoit qu'une formule potestative pour le renvoi, le texte de l'UDC en fait une disposition contraignante.


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×