Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les conflits de longue durée inquiètent le CICR

Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) Jakob Kellenberger a dénoncé mercredi les conséquences désastreuses des conflits de longue durée à l’œuvre dans une dizaine de pays à l’occasion de la publication du rapport annuel de l’institution.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) souhaite que l'action humanitaire soit mieux adaptée aux conflits armés contemporains, qui tendent à se prolonger, souvent sans connaître une fin ou un règlement clairs et nets. Mercredi à Genève, Jakob Kellenberger s’est notamment inquiété de «leur effet cumulatif destructeur sur des générations entières».

Les conséquences de ces conflits de longue durée sont profondes: les gens sont de plus en plus vulnérables, les infrastructures sont détruites, les systèmes de santé sont toujours plus faibles, les prix des produits alimentaires augmentent, ainsi que la malnutrition et le chômage. La Somalie vit actuellement, avec l'Afghanistan, la crise humanitaire la plus difficile, a-t-il précisé. L'accès aux victimes y est limité en raison de l'insécurité.

Sur le 1,1 milliard de francs dépensé l'an dernier par le CICR, 942 millions ont été consacrés aux opérations sur le terrain et 174 millions au siège. L'Irak a été la principale opération l'an dernier, avec 85 millions, devant le Soudan, 77 millions, le Pakistan, 76 millions. Ont suivi l'Afghanistan, 75 millions, Israël
et les territoires occupés avec 64 millions, la République démocratique du Congo (RDC), 60 millions et la Somalie, 50 millions.

Jakob Kellenberger a précisé que le CICR n'a pas de souci de financement. «Nous n'avons pas à nous plaindre. Nous disposons du soutien nécessaire des donateurs», a-t-il affirmé.

swissinfo.ch et les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.