Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les Etats-Unis testent la sécurité aérienne suisse

L’agence suisse de contrôle aérien Skyguide a essuyé des critiques.

(Keystone)

Une délégation américaine est arrivée lundi à Berne pour une inspection d’une semaine de la sécurité aérienne suisse.

Cette visite coïncide avec la réorganisation de l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC), accusé d’avoir relâché sa vigilance.

Pendant une semaine, la délégation des autorités américaines de surveillance de la sécurité aérienne (FAA) va passer à la loupe les procédures de sécurité aérienne avant de remettre son rapport aux autorités helvétiques.

Cette inspection, conforme aux accords bilatéraux passés entre Berne et Washington, intervient moins d’un an après les turbulences qui avaient agité l’OFAC.

Son directeur André Auer avait été poussé à la démission à la suite de critiques impliquant qu’il avait relâché sa vigilance en matière de sécurité aérienne.

Le successeur d’André Auer, Raymond Cron, 45 ans, entre en fonction officiellement à la fin de la semaine.

Une refonte urgente

Il y a deux mois, le gouvernement a donné suite à un rapport indépendant demandant une refonte urgente des mécanismes de sécurité aérienne. Il a annoncé un plan visant à engager 60 nouveaux spécialistes pour améliorer les choses.

Côté américain, les responsables des FAA n’ont pas souhaité commenter les spéculations sur un lien éventuel entre cette visite à Berne et la restructuration de l’OFAC.

Les autorités suisses, elles, la qualifient d’«inspection de routine», ajoutant qu’elles sont prêtes à collaborer avec leurs homologues étasuniens.

«L’OFAC est en train de se réorganiser et les autorités américaines ont demandé à inspecter notre politique en matière d’aviation civile», répond Célestine Perissinotto, porte-parole de l’OFAC.

«Nous profiterons de cette occasion pour échanger des informations sur la structure actuelle de nos organisations et nos projets respectifs de réorganisation de la surveillance de la sécurité aérienne», a ajouté Mme Perissinotto.

Conforme aux accords aériens

La majorité des accords aériens conclus bilatéralement par la Confédération avec 130 pays, dont les Etats-Unis, prévoient des inspections mutuelles.

Mais, selon l’OFAC, la mission des spécialistes américains est la première du genre par une délégation étrangère depuis cinq ans au moins.

Célestine Perissinotto a précisé que les représentants des FAA venaient en Suisse dans le but de «s’informer sur l’état actuel de la sécurité aérienne».

Elle a confirmé que si, au pire des cas, les FAA révélaient des défauts de la surveillance à l'OFAC, cela pourrait ruiner le droit de la Suisse à demander l'ouverture de lignes supplémentaires vers les Etats-Unis.

«C’est une possibilité, mais nous attendons le rapport des FAA, il est trop tôt pour spéculer sur ses conséquences», a-t-elle conclu.

Des standards de sécurité

L’année dernière, l’institut néerlandais spécialisé NLR avait publié un rapport concluant que les standards de la sécurité aérienne s’étaient relâchés en Suisse durant les dix dernières années.

Cette étude avait été réalisée en raison des critiques provoquées par une série d’accidents, dont un crash en plein vol dans l’espace aérien suisse en 2002.

L’agence suisse de contrôle aérien, Skyguide, avait été blâmée pour n’avoir pas su empêcher une collision entre un avion de ligne russe et un vol commercial, provoquant la mort de 71 personnes.

Le rapport concluait que le niveau de la sécurité aérienne s’était dégradé en Suisse alors qu’il s’était amélioré ailleurs en Europe.

Ainsi, une revue spécialisée a révélé récemment que les inspecteurs n’avaient pas remarqué que, depuis des années, les standards internationaux de sécurité aérienne n’étaient pas respectés à l’aéroport de Lugano-Agno dans le canton du Tessin.

swissinfo, Billy Bierling
(traduction: Isabelle Eichenberger)

En bref

- La sécurité aérienne suisse a essuyé le feu des critiques après une collision en vol entre un avion de ligne russe et un vol commercial en 2002.

- Lundi, une équipe des autorités américaines de surveillance de la sécurité aérienne (FAA) commence une inspection d’une semaine de la sécurité aérienne suisse.

- L’inspection est conforme à l’accord aérien conclu entre la Confédération et Washington, qui autorise la Suisse à faire de même aux Etats-Unis.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.