Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les voix de la Suisse de l'étranger

(Keystone)

Lors du Congrès des Suisses de l'étranger à Genève, la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey a qualifié la Cinquième Suisse de bâtisseuse de ponts à l'étranger.

Les représentants des expatriés ont profité de l'occasion pour présenter leur programme en vue des élections fédérales d'octobre.

«Vous avez choisi de vivre à l'étranger, mais vous êtes restés suisses», a déclaré la ministre des Affaires étrangères, samedi à Genève. Avant de relever que la 5e Suisse joue un rôle de bâtisseuse de pont «du point de vue social, culturel, politique et économique».

L'Organisation des Suisses de l'étranger (OSE) réunit des représentants du monde entier pour son congrès annuel, de vendredi à dimanche à Genève.

«Nous sommes fiers de notre diaspora. Vos voix font écho à la voix de la Suisse officielle», a notamment déclaré Mme Calmy-Rey.

Critiques et inquiétudes

La conseillère fédérale s'est également soumise aux questions des quelque 500 personnes présentes. Les questions les plus brûlantes ont porté sur les diminutions de crédits aux écoles suisses à l'étranger ou la fermeture de consulats.

Sur ce dernier point, Mme Calmy-Rey a répondu en défendant la réorganisation du service consulaire, rendue indispensable par le renforcement de la présence helvétique en Asie. Et par les mesures d'économie.

De même, des critiques ont été émises à propos de la modestie des dédommagements versés aux consuls honoraires, qui ont dû reprendre le travail effectué par les consulats fermés. Sur ce point, la ministre a promis de s'atteler au problème de concert avec l'OSE.

Siéger au Parlement

Les 645'000 Suisses et Suissesses de l'étranger constituent environ 10% de l'ensemble de la population suisse. Micheline Calmy-Rey a du reste souligné que le poids politique de la 5e Suisse est une «évidence arithmétique».

Et d'ajouter que l'introduction du vote électronique pourrait permettre une meilleure représentativité. Le ministère des Affaire étrangères, les cantons et la Chancellerie fédérale s'activent dans ce but.

De plus, les Suisses de l'étranger réclament depuis longtemps une représentation politique au sein du Parlement, sujet d'actualité en cette année électorale. Ce qui exigerait une modification de la Constitution, a ajouté la conseillère fédérale.

Dans la perspective du scrutin du 21 octobre, la droite dure de l'Union démocratique du centre (UDC) propose un nombre record de candidats, suivie par le Parti radical (PRD), le Parti démocrate-chrétien (PDC) et les Verts.

Quant aux socialistes, il ne présentent que deux candidats, mais demandent une représentation fixe de la Cinquième Suisse, qui devrait être considérée comme le 27e canton de la Confédération.

Occasion manquée

Certains participants se sont étonnés de trouver une brochure de l'UDC dans la documentation officielle du Congrès de l'OSE.

Dans cette brochure, un candidat UDC d'Afrique du Sud explique à ses compatriotes expatriés comment s'enregistrer pour participer aux prochaines élections et pourquoi lui-même défend personnellement l'UDC.

En réponse à la question de swissinfo, un représentant de l'OSE a expliqué que l'UDC était le seul parti à avoir recouru à une disposition statutaire permettant d'intégrer à la documentation une publicité payante, sous forme de la brochure.

Au sein du Congrès, plusieurs voix ont alors regretté que les autres partis gouvernementaux n'aient pas également saisi cette possibilité.

swissinfo, Susanne Schanda, Genève

En bref

Le 85e congrès de l'Organisation des Suisses de l'étranger se tient du 17 au 19 août à Genève, sur le thème des organisations humanitaires.

Les participants ont visité le Palais des Nations, le Musée du CICR, le siège du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) et celui de Médecins sans frontières (MSF).

Le président du CICR Jakob Kellenberger s'est exprimé sur le thème «Solidaires et engagés: les Suisses dans l'action humanitaire».

Un débat animé par le porte-parole de la Chaîne du bonheur Roland Jeanneret a réuni Walter Fust (DDC), Isabelle Ségui-Bitz (MSF), Peter Brey (Terre des Hommes) et Hans Lunshof (HCR).

Le prochain congrès de l'OSE se tiendra du 22 au 24 août 2008 à Fribourg.

Fin de l'infobox

Les Suisses de l'étranger en chiffres

Près de 650'000 Suisses, soit un Suisse sur dix, vivent à l'étranger (deux tiers sont binationaux). Chaque année, leur nombre augmente de 10'000 environ.

Presque les deux-tiers sont établis dans l'Union européenne. Surtout en France (171'732), en Allemagne (72'384) et en Italie (47'012).

En 2005, plus de 163'000 Helvètes résidaient en Amérique, la plupart aux Etats-Unis, au Canada, en Argentine et au Brésil. 18'000 en Afrique, dont 8000 en Afrique du Sud. En Asie se trouvent plus de 30'000 expatriés, alors que l'Australie et l'Océanie en compte plus de 27'000.

Fin de l'infobox


Liens

×