Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Micheline Calmy-Rey à la Conférence sur l'Irak

Les Irakiens ont élu un gouvernement de transition en janvier dernier.

(Keystone)

La Suisse est représentée à la Conférence internationale sur l’Irak à Bruxelles. La délégation suisse est emmenée par Micheline Calmy-Rey.

Le ministre des Affaires étrangères souhaite que cette réunion donne des impulsions positives en faveur du processus de démocratisation et de la stabilisation en Irak.

L'Irak espère recevoir un fort soutien de l'ensemble de la communauté internationale lors de cette conférence internationale qui se tient mercredi. Des délégations de plus 80 pays, dont la Suisse, sont attendues à Bruxelles.

Trois thèmes articuleront les débats: le processus politique, les défis économiques et la reconstruction ainsi que l'ordre public et le droit. Les discussions ont débuté mardi au niveau des experts avant de s'achever mercredi avec la participation des ministres.

Anciens adversaires

Il ne s'agit pas d'une conférence des donateurs, ont souligné divers responsables, un tel événement étant prévu dans un mois à Amman, en Jordanie. La réunion de Bruxelles, à laquelle participent notamment le secrétaire général de l'ONU Kofi Annan et la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice, se veut plus politique.

Premier symbole, l'Union européenne et les Etats-Unis se retrouvent cette fois côte à côte, en tant que parrains de la conférence. «Nous sommes dans le même bateau», a déclaré un responsable américain, en soulignant que toute la communauté internationale devait désormais soutenir le processus démocratique en cours en Irak.

Outre le message politique, des décisions concrètes pourraient être annoncées comme des remises de dette ou la reprise de relations diplomatiques entre certains pays et l'Irak. Le représentant de Bagdad a remercié d'avance tous ceux qui étaient prêts à soutenir son pays qui vit une phase «très critique». Bagdad ploie sous une dette de 110 milliards de dollars contractée à l'époque de Saddam Hussein.

Constitution et élections

Le gouvernement irakien de transition a pris ses fonctions en avril après les élections du 30 janvier. Les prochaines élections générales sont prévues en décembre après la rédaction de la nouvelle Constitution.

Début juin, l'Union européenne a envoyé une importante délégation à Bagdad. «L'Europe a déjà dépensé 300 millions d'euros en Irak et 200 autres millions seront distribués d'ici à la fin de l'année», a déclaré alors la commissaire Benita Ferrero-Waldner.

swissinfo et les agences

Faits

Pour des raisons de sécurité, la Suisse ne dispose pour l'heure d'aucun bureau de coopération à Bagdad.
Mais elle soutient les programmes d'aide internationaux, surtout ceux des Nations Unies.
En 2004, Berne a engagé 1,7 million de francs (2 millions prévus pour 2005).
Sur cette somme, 500'000 francs sont réservés pour le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés.

Fin de l'infobox

En bref

- Micheline Calmy-Rey sera présente à Bruxelles pour la Conférence internationale sur l’Irak.

- Elle se rendra ensuite en Ukraine, les 23 et 24 juin, pour la conférence régionale des ambassadeurs suisses.

- Une entrevue avec son homologue ukrainien Boris Tarassiouk est également prévue.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.