Navigation

Quand faire ses courses devient politique

Y a-t-il des moyens d’évaluer à quel point les jeunes sont politisés autrement qu’en regardant comment ils votent?

Ce contenu a été publié le 08 décembre 2017 - 11:02

Les produits bio et issus du commerce équitable ont le vent en poupe. Mais les chiffres de vente ne disent pas tout. Quand les gens décident d’acheter quelque chose par conviction, faire les courses peut devenir une forme de participation politique.

La politologue Birte Gundelach est spécialisée dans ce domaine et travaille sur des manières de déterminer ce qui motive les gens à acheter des produits munis de ce genre de labels.

Voici la dernière vidéo qui nous emmène «dans le laboratoire démocratique».


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.