Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Gothard Jour-J: le mur est tombé!

Dans la foule groupée au sein de la galerie, un silence religieux. Seul émerge le grondement du tunnelier qui avale les derniers centimètres. La terre tremble. Mon aventure est près de s'achever.

Tous les yeux sont rivés sur la paroi rocheuse. Chacun cherche la première fissure, le premier bloc qui se détachera. Les cœurs battent fort: quelle émotion!

Je suis surpris par mes sentiments. Je ne pensais pas qu’un chantier puisse me transporter à ce point. Et soudain, la paroi croule. Un bruit sourd, les applaudissements.

De l’autre côté du tunnelier, derrière l’impressionnant disque de métal, surgissent les cris de joie des mineurs. Une trompette entame l’Aïda de Verdi. La montagne est vaincue.

Généreuses embrassades parmi les mineurs. C’est le tour du champagne et des feux d’artifice. Fatigué et en sueur, je me cherche un petit coin pour mettre à plat mes impressions. A chaud. Ce n’est pas facile, même pour vous, me dit, souriant, Andreas Meyer, directeur des chemins de fer suisses.

Cela fait sept heures que je suis dans le tunnel mais le temps a fusé. Il est déjà temps de monter dans le train qui me ramènera dehors. Dans sept ans, lorsque la galerie sera mise en service, je ferai partie des premiers à l’emprunter. A ceux qui m’accompagneront, je pourrai affirmer avec fierté: j’y étais.

Luigi Jorio, Sedrun, 15 octobre 2010