Les Sawiris en difficulté dans les Alpes et le désert

L’investisseur égyptien Samih Sawiris a été contraint de puiser dans son patrimoine pour monter son luxueux complexe immobilier dans la station suisse d’Andermatt. Pendant ce temps-là, ses projets égyptiens font également face à des difficultés en raison d’une baisse de fréquentation touristique.

Ce contenu a été publié le 30 avril 2013 - 17:39

La famille Sawiris, qui dirige la société Orascom, est le plus grand employeur d’Egypte. Mais l’instabilité politique qui a résulté de la chute d’Hosni Moubarak est source de grande incertitude pour les Sawiris, qui ont été accusés d’avoir fraudé massivement le fisc égyptien.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article