Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nationalité, maternité et poste dans les urnes

La population vote ce dimanche 26 septembre.

(Keystone)

4,7 millions de citoyens suisses sont appelés aux urnes ce 26 septembre pour décider du sort de quatre propositions.

Il s’agit des naturalisations facilitées ou automatiques pour les étrangers des 2e et 3e générations, de l’assurance maternité et de l’initiative sur La Poste.

Aujourd’hui, pas moins d’un million et demi d’étrangères et d’étrangers vivent en Suisse, ce qui représente presque 20% de la population résidente. Près des trois quarts de ces gens sont nés dans le pays ou y habitent depuis plus de huit ans.

La première proposition soumise au vote concerne celles et ceux que l’on nomme les secondos, soit les enfants nés en Suisse de parents immigrés. Le gouvernement entend leur donner les mêmes chances et les mêmes conditions pour accéder à la naturalisation dans tout le pays.

Concrètement, cela signifie que les jeunes âgés de 14 à 24 ans, au bénéfice d’un permis de séjour ou d’établissement et ayant suivi au moins cinq ans de scolarité obligatoire en Suisse pourront bénéficier de la naturalisation facilitée.

La seconde proposition vise à offrir le passeport rouge à croix blanche automatiquement à la naissance aux étrangers de la troisième génération. Elle concerne donc les enfants dont les grands-parents ont émigré en Suisse en son temps.

Le Conseil fédéral (gouvernement) et la majorité du parlement soutiennent ces propositions. Parmi les quatre partis gouvernementaux, seule l’Union démocratique du centre (UDC, droite dure) s’y oppose.

Les derniers sondages indiquent que ces deux objets devraient être acceptés. La tendance au oui est toutefois bien plus nette pour la seconde proposition que pour la première.

Nouvelle version de l’assurance maternité

Après le dernier échec en votation populaire (1999), gouvernement et parlement proposent une nouvelle version de l’assurance maternité, dont le principe est inscrit dans la Constitution fédérale depuis 1945!

Comme dans la version précédente, le financement serait assuré via la caisse d’allocations pour perte de gain (APG) des militaires, aujourd’hui très richement dotée. Ce qui évite d’avoir à créer une assurance sociale supplémentaire

Les mères qui travaillent bénéficieraient ainsi d’un congé de 14 semaines durant lequel elles toucheraient 80% de leur salaire. Parallèlement, les allocations pour ceux qui servent dans l’armée, dans la protection civile ou au service civil augmenteraient, de 65% du salaire actuellement à 80%.

Ce modèle peut compter sur un large soutien des partis politiques (à l’exception, encore une fois, de l’UDC), de toutes les associations patronales et des syndicats.

Les sondages montrent également une nette tendance au oui, même si les opposants ont gagné du terrain depuis le début de la campagne.

L’avenir de La Poste

A la différence des trois premiers, qui sont des propositions gouvernementales, le quatrième objet soumis au vote ce 26 septembre est une initiative populaire.

Intitulée «Services postaux pour tous», elle demande à la Confédération d’inscrire dans la Constitution le principe du maintien d’un service postal universel de qualité dans l’ensemble du pays.

Elle prévoit notamment que les communes soient consultées avant chaque fermeture d’un bureau de poste de village ou de quartier.

En outre, l’Etat devrait prendre en charge les frais du service universel qui ne peuvent être couverts par les recettes de La Poste ou par les redevances de concessions que payent ses concurrents.

Le gouvernement et la majorité du parlement recommandent le rejet de cette initiative, arguant que la nouvelle loi sur la poste suffit à garantir le maintien d’un service de qualité. Seule la gauche soutient le texte.

L’offre de swissinfo

Dimanche, swissinfo vous informera en continu sur les résultats de ce scrutin. Les premières tendances devraient être disponibles à partir de 13 heures.

Les résultats définitifs seront sur notre site en fin d’après-midi, accompagnés bien sûr d’analyses et de commentaires.

Et lundi matin, comme à chaque fois, swissinfo vous offrira une revue de presse nationale et internationale sur les résultats de ces votations.

swissinfo, Christian Raaflaub
(traduction: Marc-André Miserez)

En bref

- Le peuple et les cantons suisses votent ce dimanche 26 septembre sur quatre objets:

- La naturalisation facilitée des jeunes étrangers de la deuxième génération.

- L’acquisition automatique de la nationalité suisse pour les étrangers de la troisième génération.

- La modification de la loi sur les allocations pour perte de gain en vue de créer une assurance maternité.

- L’initiative populaire «Services postaux pour tous».

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.