Navigation

Nestlé rachète Saint Springs

swissinfo.ch

Nestlé Waters s'offre le numéro un russe de l'eau minérale en bouteilles. La transaction - dont le prix n'est pas dévoilé - permet au groupe d'asseoir sa position.

Ce contenu a été publié le 16 juillet 2002 - 14:33

Jusqu'à présent, la multinationale basée à Vevey n'était représentée en Russie que dans la commercialisation, mais pas dans la production. Avec l'acquisition de Saint Springs, les choses vont changer.

Créée en 1993, cette société occupe actuellement une position de leader sur un marché russe encore largement sous-développé. Avec une consommation moyenne de quelque huit litres par an et par habitant.

Une croissance de 20% par an

Revers le la médaille: la Russie affiche, estime la filiale de Nestlé, des perspectives de croissance de 20% par année.

Saint Springs emploie 1100 personnes sur une vingtaine de sites, avec une source de production principale située à Kostroma, à 350 km au nord-est de Moscou.

La société russe a vendu 108 millions de litres en 2001. Les trois quarts de cette quantité ont été écoulés dans de petites bouteilles. Le reste dans la livraison à domicile et en grand conditionnement (fontaines à eau pour les entreprises).

Un secteur stratégique

Ce rachat permet à Nestlé Waters de disposer «d'une base de développement forte pour ses activités en Europe de l'Est». Saint Springs estime, pour sa part, que cette opération lui permettra d'accélérer son expansion.

Depuis 1992, les eaux minérales constituent un secteur hautement stratégique pour le groupe. Avec des marques phare telles que San Pellegrino, Contrex, Vittel ou encore Perrier, Nestlé Waters revendique 16,3% du marché.

Une part qui en fait le leader mondial du secteur, pour un chiffre d'affaires de 5 milliards d'euros (7,5 milliards de francs) en 2001.

Un rendement insuffisant

Mais la filiale de Nestlé dégage une rentabilité insuffisante de 8,3%. Et son objectif est de la porter à terme à 11,4%, à l'instar du résultat obtenu par le groupe.

Pour pouvoir concrétiser ses ambitions, Nestlé Waters avait déjà acquis à la mi-mai 2002 la société américaine Sparkling Spring Mineral Water, qui pèse 33 millions de dollars (49 millions de francs) de chiffre d'affaires.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.