Nouvel accident pour un avion suisse

Un appareil d'une compagnie privée suisse s'est abîmé au large de la Libye avec 41 personnes à son bord. Selon des sources officielles libyennes, il y a 23 morts ou disparus. Il semble qu’il n’y avait pas de Suisses à bord.

Ce contenu a été publié le 13 janvier 2000 - 20:35

Un appareil d'une compagnie privée suisse s'est abîmé au large de la Libye avec 41 personnes à son bord. Selon des sources officielles libyennes, il y a 23 morts ou disparus. Il semble qu’il n’y avait pas de Suisses à bord.

L'avion transportait 38 passagers, deux pilotes et un steward, a indiqué à l'ATS Claudine Godat, porte-parole du Département fédéral des transports (DETEC). Selon une source pétrolière en Libye, 13 Britanniques, 2 Canadiens, 3 Indiens, 3 Croates, un Pakistanais et 15 Libyens et 3 Philippins étaient à bord de l'appareil, piloté par un Libyen.

Selon le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), il n'y aurait aucun Suisse à bord. Cette information doit cependant encore être confirmée, a indiqué Livio Zanolari, porte-parole du DFAE.

Toujours d’après la source en Libye, l'avion avait décollé de Tripoli à 11h29 locales (10h29 heure suisse) pour se rendre dans la région de Briga (environ 600 km à l'est de Tripoli). Il a disparu des écrans radar deux heures après le décollage. Une commission d'enquête libyenne s'est rendue dans la région de Briga.

Selon la compagnie charter Avisto AG, basée à Oberglatt (ZH), et à qui appartenait le Shorts 360-300, l'accident s'est produit au moment de l'atterrissage, vers 14h30 locales (13h30 heure suisse). Interrogé par la radio alémanique DRS, Hugo Schittenhelm du DETEC a précisé que le pilote avait tenté d'amerrir d'urgence. Les deux moteurs de l'avion étaient arrêtés.

Selon le DETEC, les autorités libyennes sont responsables de l'enquête. Un représentant du Bureau d'étude des accidents d'aviation s'est envolé vers Tripoli afin de participer aux investigations.

Il s'agit du deuxième accident aérien impliquant un avion suisse depuis le début de la semaine. Lundi dernier, un avion de la compagnie régionale Crossair s'est écrasé deux minutes après avoir décollé de l'aéroport de Zurich avec dix personnes à bord, toutes décédées.

SRI avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article