Navigation

Skiplink navigation

Une relation spéciale et importante à entretenir

Anne Paugam est la nouvelle ambassadrice de France à Berne. Alain Goulard/AFD

A la suite de l’élection du nouveau président français Emmanuel Macron, la France est représentée à Berne par une nouvelle ambassadrice. Dans une longue interview accordée à l’émission «Pardonnez-moi» de la télévision publique suisse francophone (RTS), Anne Paugam insiste sur la relation très spéciale et ancienne qui existe entre le deux pays, notamment au plan du mélange des populations.

Ce contenu a été publié le 29 juin 2017 - 16:20
swissinfo et la RTS
Contenu externe

Rencontre reportée

La rencontre entre le président français Emmanuel Macron et la présidente de la Confédération Doris Leuthard prévue lundi à Paris n'aura pas lieu. Pour des raisons de calendrier, la présidence française a dû la repousser à une date ultérieure. 

Dominique Bugnon, porte-parole de Doris Leuthard, a confirmé jeudi à l'ats cette information du Tages-Anzeiger et du Bund. Une nouvelle date doit désormais être fixée avec Paris. La Suisse souhaite en général rencontrer le plus tôt possible le nouveau chef d'Etat d'un pays voisin. Mais, selon Dominique Bugnon, l'annulation d'une visite n'est pas inhabituelle. 

Le porte-parole n'a pas voulu commenter la possibilité d'organiser cette rencontre lors de la visite du président Macron au Comité international olympique (CIO) à Lausanne. Le président français devrait se rendre dans la capitale vaudoise le 11 juillet pour soutenir la candidature de Paris pour le JO 2024. 

Le jour prévu pour la visite de Doris Leuthard à Paris coïncide avec la réunion du parlement français en Congrès à Versailles. Le président de la République s'exprimera devant la Nation à cette occasion, a fait valoir son entourage. 

La rencontre entre les deux présidents était prévue le 3 juillet, mais n'avait pas été officiellement annoncée par le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et des communications (DETEC), dirigé par Doris Leuthard. La Suisse et la France ont de nombreux dossiers à discuter, dont des questions fiscales.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article