Navigation

Nouvelles recrues pour faire tourner la roulette

Le métier de croupier attire peu de gens en Suisse. Keystone

Les casinos recherchent du personnel spécialisé. De 2000 à 3000 personnes douées en maths et dotées d'une certaine dextérité manuelle.

Ce contenu a été publié le 26 juin 2002 - 17:56

Des écoles ont même été ouvertes pour former ce personnel. Mais elles n'attirent pas les foules.

Au point que Swiss Casinos Management SA, qui possède des parts majoritaires à Pfäffikon (ZH), St-Gall, St-Moritz et Schaffouse, doit recruter une grande partie de ses employés à l'étranger.

Léontine Thorrington, directrice de l'école de croupier du Casino de Montreux, explique ce manque d'enthousiasme par une certaine méfiance face à l'inconnu qui caractérise les Suisses.

Casinos ne riment pas avec organisations criminelles

«La difficulté provient de la nature plutôt conservatrice des Suisses», indique-t-elle à swissinfo. «Il est donc plus difficile de les attirer vers une nouvelle profession. En tout cas avant qu'ils en sachent plus.»

On relève aussi que nombre de Suisses associent toujours les casinos aux organisations criminelles. «Et pourtant, poursuit Léontine Thorrington, cette image date d'un autre temps et n'a plus rien avoir avec ce qui est aujourd'hui une industrie comme une autre.»

Et puis, il y a les conditions de travail. Emmanuel Goron, élève-croupier à Montreux, admet qu'il a eu de la peine à convaincre sa famille et ses amis des mérites du métier qu'il a choisi.

«Ma famille le trouve un peu spécial. On travaille la nuit et on se repose le jour, quand les autres travaillent. Cela n'a donc rien d'un travail de fonctionnaire.»

swissinfo

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.