Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Plus de 4 milliards de perte nette pour Roche

Roche compte sur ses nouveaux produits pour retrouver bientôt les chiffres noirs.

(Roche)

Le groupe pharmaceutique bâlois a essuyé une perte nette de 4,026 milliards de francs l'an passé, contre un bénéfice net de 3,7 milliards de francs en 2001.

Mais son chiffre d'affaires a augmenté de 2% pour atteindre 29,725 milliards de francs.

Cette perte nette résulte de correctifs de valeur au portefeuille d'actions, de la vente de la division vitamines et du règlement de l'affaire des vitamines aux Etats-Unis.

L'affaire des vitamines a ainsi nécessité des provisions supplémentaires de 570 millions de francs pour les porter au total à 1,77 milliard de francs.

Ce montant, précise Roche, devrait suffire à couvrir toutes les plaintes déposées.

Roche a encore constitué une provision de 778 millions de francs pour une action en justice relative à sa filiale américaine Genentech.

Une performance que la communauté financière dans son ensemble juge satisfaisante. «On peut espérer que le gros ménage a désormais été fait», résume Jérôme Schupp, analyste de la banque Syz & Co à Genève.

Une opinion confirmée par l'évolution des marchés. En début d'après-midi, le titre Roche s'appréciait de 3,21% à 80,3 francs tandis que l'indice SMI perdait 1,16%, à 4048,2 points.

Par ailleurs, le groupe a encaissé moins que prévu avec la vente de sa division vitamines au néerlandais DSM. Mais la fusion entre Nippon Roche et Chugai a, en revanche, généré un bénéfice comptable.

Au final, les deux opérations entraînent une charge nette de 1,064 milliard de francs.

Chute des bourses



Le groupe pharmaceutique a également souffert de la chute des marchés boursiers l'an dernier.

Contrairement aux années 90, le portefeuille d'actions n'a pas apporté de plus-values importantes. Pire, il a pesé sur les comptes du groupe bâlois avec 5,192 milliards de francs de pertes non réalisées.

A l'avenir, le groupe bâlois ne pourra plus compter sur son bénéfice financier qui, dans les bonnes années, a constitué le quart du résultat global. Un phénomène qui soulève quelques incertitudes concernant la richesse du pipe-line de nouveaux produits de Roche.

Cela dit, au niveau opérationnel, Roche a amélioré son bénéfice sur une base ajustée de 12% à 4,965 milliards de francs. Sur une base consolidée cependant, il présente une contraction de 59% à 1,335 milliards de francs.

Le chiffre d'affaires a, pour sa part, augmenté de 2% en 2002 pour atteindre 29,725 milliards de francs.

Exprimé en monnaies locales, il affiche une hausse plus marquée de 8%. Sur une base ajustée (sans la division vitamines), les ventes affichent même une progression de 3% à 26,545 milliards (+ 9% en devises locales).

Optimisme tout de même



A titre de comparaison, Novartis a réalisé l'an passé un bénéfice net de 7,31 milliards de francs (+ 4%) et un chiffre d'affaires 32,4 milliards (+ 2%).

En ce qui concerne l'exercice en cours, Roche se montre plutôt optimiste tout en relevant l'incertitude entourant l'environnement financier et boursier.

Le groupe pharmaceutique bâlois table sur une croissance à deux chiffres tant des ventes que du bénéfice d'exploitation exprimés en monnaies locales.

swissinfo et les agences

En bref

- Roche essuie une perte de 4,026 milliards en 2002.

- Elle découle essentiellement du règlement de l'affaire des vitamines et des pertes sur les placements financiers opérés par la société.

- Sur une base ajustée, le bénéfice opérationnel progresse de 12%, à 4,965 milliards de francs.

- Tandis que sur une base consolidée, il recule de 59%, à 1,335 milliards.

- A titre de comparaison, Novartis a enregistré en 2002 un bénéfice net de 7,31 milliards de francs pour un chiffre d'affaires de 32,4 milliards.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×