Navigation

Sauter la navigation

Sous sites

Fonctionnalités principales

Poisson d’avril Qui se trouve derrière la récolte des spaghettis en Suisse?

(BBC)

Le 1er avril, les canulars sont partout mais difficile d’égaler le succès qu’avait connu le reportage sur la récolte de spaghettis au Tessin en 1957. Nous avons rencontré l’un des auteurs de la farce, Albert Kunz, ancien responsable de la publicité à l’Office du tourisme suisse à Londres. 

Le 1er avril 1957, le journal télévisé de la BBC «Panorama» diffuse un reportage de trois minutes sur la récolte des spaghettis dans le canton du Tessin, au sud de la Suisse. La vidéo, tournée à Morcote, sur les rives du lac de Lugano, montre une famille suisse récoltant dans leurs paniers des spaghettis qui poussent sur les arbres. 

La voix du journaliste Richard Dimbleby, connu pour ses reportages de guerre et ses sujets sur la famille royale, explique que la récolte est un grand succès, en raison d’un hiver exceptionnellement doux et de la «quasi disparition du charançon des spaghettis». 

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le canular est né dans l’esprit de Charles de Jaeger, producteur de films à la BBC, et Albert Kunz, publicitaire à l’Office du tourisme suisse à Londres. Albert Kunz, désormais âgé de 93 ans et établi avec sa femme à Pfäffikon (canton de Schwyz), nous a raconté le début de l’histoire. 

Charles de Jaeger est arrivé dans son bureau un jour de février 1957, expliquant qu’il comptait réaliser un film en Suisse pour le 1er avril et qu’il cherchait une idée. «A midi, nous sommes allés manger des spaghettis bolognaises dans un restaurant italien. C’est à ce moment-là que nous avons imaginé une culture de spaghettis au Tessin», se souvient Albert Kunz.  

Les deux hommes retournèrent à l’Office du tourisme pour tester la viabilité du projet. «Notre secrétaire a cuisiné des pâtes pour nous, et nous les avons accrochées à des arbres dans le parc St. James à côté du bureau. L’expérience a échoué car les spaghettis sont restés collés ensemble», raconte Albert Kunz. Une deuxième tentative avec des pâtes crues tourna également court, puisqu’elles s’envolèrent. 

Finalement, un essai avec des spaghettis frais sembla concluant. Les compères retournèrent alors au parc pour décorer les arbres de pâtes. Ils furent cependant arrêtés par des policiers, leur reprochant d’endommager la végétation du lieu. Finalement, ils échappèrent à une amende mais durent stopper leur activité.

Albert Kunz, ancien directeur de l'Office du tourisme suisse de Londres

(Albert Kunz 1958)

Le tournage à Morcote 

Au milieu du mois de mars, Albert Kunz et Charles de Jaeger, accompagnés d’un cameraman, se rendirent à Morcote, sur les rives du lac de Lugano (canton du Tessin). Albert Kunz, Charles de Jaeger et quelques habitants de la commune passèrent des heures à accrocher des spaghettis aux arbres. Le tournage prit ensuite un jour entier, avec des participants qui essayaient de garder leur sérieux, parfois désespérément. 

Le 1er avril, le film fut donc diffusé avec un commentaire soulignant la nécessité de faire pousser les pâtes jusqu’à ce qu’elles atteignent une longueur idéale. 

Comment cultiver des spaghettis? 

A l’époque, les spaghettis n’étaient pas un aliment très répandu au Royaume-Uni. Ils étaient considérés par beaucoup comme quelque chose d’un peu exotique. Ainsi, environ 8 millions de personnes regardèrent le film. La BBC fut submergée par les appels de personnes qui souhaitaient savoir comment elles pouvaient faire pousser des spaghettis. La chaîne de télévision répondait alors: «Placez un brin de spaghetti dans une boîte de sauce tomate et attendez!»    

Richard Dimbleby, présentateur de "Panorama" à la BBC

(GettyImages /Moore)

L’Office du tourisme suisse à Londres reçut lui aussi des centaines d’appels et de courriers. Il décida pour sa part de s’en tenir à la réalité, en expliquant au grand désarroi du public que les pâtes étaient produites de manière industrielle et ne pouvaient pas être cultivées. Dans une lettre, une personne assurait avoir observé une plantation dans la vallée italienne du Pô, où les spaghettis poussaient horizontalement, d’où le nom de «spaghettis horizontalis» qui leur était donné. L’Office du tourisme répondit que les spaghettis suisses étaient plutôt connus sous le nom latin de «spaghettis verticalis», puisqu’ils poussent verticalement. 

Le directeur général de la BBC Ian Jacob n’avait pas été informé du canular avant sa diffusion. Il confia à Albert Kunz qu’il avait été surpris comme les autres téléspectateurs et avait dû contrôler la définition de «spaghettis» dans son encyclopédie. Ce film reste à ce jour l’un des poissons d’avril les plus célèbres et populaires de l’histoire. Par la suite, Albert Kunz devint directeur de l’Office du tourisme suisse à Londres, une tâche qu’il assuma jusqu’à sa retraite en 1988. 

Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.



(Traduction de l'anglais: Katy Romy)

×