Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Elections 07: les Verts poursuivent leur ascension

Aux extrêmes de l'échiquier politique, l'UDC et le PS perdent des voix par rapport au précédent baromètre électoral.

(swissinfo.ch)

Dans la perspective des élections fédérales de l'automne, les Verts se stabilisent au-dessus de la barre des 10% et affichent la plus forte progression par rapport aux élections de 2003.

En revanche, la polarisation gauche-droite, qui marque le paysage politique depuis les élections fédérales de 1995, touche à sa fin, indique le 4e baromètre électoral établi par l'institut gfs.bern pour le compte de SRG SSR idée suisse.

Les Verts récolteraient 10,9% des voix si les élections au Conseil national (Chambre basse du Parlement) avaient lieu aujourd'hui, soit 3,5% de plus qu'en 2003 (7,4%). Quant aux écologistes libéraux, une nouvelle formation située à droite de l'échiquier politique, ils sont crédités de 1,3% des intentions de vote.

Ce 4e baromètre électoral confirme les résultats du sondage précédent, en avril dernier: l'environnement et le climat occupaient soudainement la 2e position des préoccupations des citoyens, alors qu'ils naviguaient précédemment entre le 8e et le 10e rang. Et les Verts faisaient un bond en avant, recueillant 10,7% des voix contre 9% en janvier.

Aujourd'hui, malgré la stabilisation des Verts, seul un quart des sondés envisageraient leur entrée au gouvernement au détriment du Parti radical-démocratique (PRD, droite), qui, le cas échéant, perdrait l'un de ses deux sièges. La majorité de l'électorat est favorable au statu quo, indique gfs.bern.

Fin de la polarisation



Le sondage de juin confirme une autre tendance, celle du déclin de la polarisation gauche-droite. Tant l'Union démocratique du centre (UDC, droite nationaliste) que le Parti socialiste (PS) continuent à perdre des voix.

Avec 25,1% des intentions de vote, l'UDC resterait le premier parti de Suisse. Mais il enregistrerait une diminution de 1,6% par rapport à 2003 (26,7%) et de 1,1% par rapport au 3e baromètre électoral (26,2%). Il s'agit de la plus forte baisse tous partis confondus et du plus bas niveau atteint par la droite nationaliste dans ces sondages.

Le PS, deuxième parti du pays, connaîtrait le même sort. Crédité par 22,1% de l'électorat, il atteindrait son plus bas niveau par rapport aux sondages précédents et perdrait 1,2% par rapport à 2003 (23,3%).

Quant aux deux partis du centre de l'échiquier politique, ils se stabiliseraient. Avec 17% des voix, le PRD (Parti radical, droite) freine sa chute par rapport aux autres sondages et rejoint son niveau de 2003 (17,3%). Et le Parti démocrate-chrétien (PDC, centre-droit) réalise un meilleur score qu'en 2003: 15% contre 14,4%.

Globalement, l'UDC perd des électeurs au profit du PDC, du PRD et du PS, tandis que les Verts en gagnent sur le PS et le PRD. Un mouvement qui s'explique par le fait que les partis bourgeois se déplacent à droite, le PS à gauche et les Verts au centre, à droite du PS.

Pas de thème dominant



Les soucis des Suisses n'ont pas changé depuis le 3e baromètre électoral. Ils placent toujours l'intégration des étrangers en tête, suivie par l'environnement. Mais les questions sociales, comme l'assurance-vieillesse et survivants, le chômage et la santé ont nettement perdu en force.

En l'absence de thème dominant, gfs.bern s'est intéressé à l'actualité récente en matière fiscale. Cautionnant le verdict du Tribunal fédéral sur le canton d'Obwald, 73% des sondés s'opposent aux impôts dégressifs.

En revanche, l'électorat est fortement polarisé sur le différend fiscal avec l'Union européenne: la moitié (51%) pense qu'il ne faut pas négocier et l'autre (47%) craint qu'une réaction défensive ait des conséquences négatives pour la Suisse.

swissinfo, Abigail Zoppetti

En bref

Ce sondage, réalisé par l'institut gfs.bern sur mandat de SRG SSR idée suisse, est le quatrième d'une série de huit en vue des élections fédérales du 21 octobre 2007.

A l'instar des sondages précédents, il ne concerne que les élections à la Chambre du peuple (Conseil national).

Au total, 2017 personnes représentatives ont été interrogées pendant la première quinzaine de juin dans les trois régions linguistiques du pays.

La marge d'erreur est de plus ou moins 2,2%.

Fin de l'infobox

Principaux résultats du sondage:

Union démocratique du centre: 25,1%(26,7% en 2003)
Parti socialiste (PS): 22,1% (23,3%)
Parti radical-démocratique (PRD): 17% (17,3%)
Parti démocrate-chrétien (PDC): 15% (14,4%)
Les Verts: 10,9% (7,4%)
Taux de participation prévu: 47% (45,4%)

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×