Navigation

Jeux d'argent pour le bien commun

En Suisse, tous les jeux d'argent devraient être au service de l'utilité publique. Emmené par la Loterie romande, un comité réunissant les milieux culturels, sportifs et sociaux lance une initiative populaire dans ce sens.

Ce contenu a été publié le 22 avril 2008 - 18:29

Sous le titre «Pour des jeux d'argent au service du bien commun», le but est d'ancrer dans la Constitution fédérale le caractère incontournable d'utilité publique de tous les jeux d'argent exploités en Suisse, y compris ceux des casinos.

L'intégralité des bénéfices des loteries et des paris devrait être affectée à la culture, au social et au sport, afin que l'argent des joueurs retourne à la collectivité dont sont issus ces joueurs, argumentent les initiants.

Le lancement des cette initiative intervient le jour même où le groupe Swiss Casinos, co-propriétaire de cinq maisons de jeu en Suisse, annonce des résultats 2007 en hausse par rapport à l'année précédente. Le chiffre d'affaires brut passe de 116,6 à 122,6 millions de francs et le bénéfice de 18,2 à 23,1 millions.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.