Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

La charge fiscale reste très éclatée en Suisse

Si les problèmes économiques du moment sont cause d'impôts en repli, la concurrence entre cantons se poursuit et la charge fiscale des entreprises reste très diversifiée en Suisse, selon la dernière compilation «Taxation Index 2010» de l'institut BAK Basel Economics.

L'étude compare 17 cantons. Pour ce qui concerne l'imposition effective des revenus des entreprises, Appenzell Rhodes-extérieures est le plus avantageux, avec un taux de 10,8%, devant Obwald à 11,1% et Schwyz à 11,8%. Genève figure en queue de peloton avec 21,5%, juste devant Bâle-Ville avec 20,9%.

Pour les 17 cantons observés, le BAK relève qu'ils peuvent être répartis schématiquement en deux groupes. Un premier groupe de neuf cantons avec une imposition des entreprises entre 10 et 15%, parmi lesquels se retrouvent aussi Nidwald, Zoug, Glaris, Lucerne, Schaffhouse et St-Gall.

Le deuxième groupe montre une imposition des entreprises qui se situe entre 18 et 22%. Outre Genève et Bâle-Ville y figurent Zurich (18,2%), le Tessin et Bâle-Campagne (18,3%), Berne (18,5%), le Valais (19,6% et Vaud (19,8%).

D'une manière générale, il ressort que les cantons avantageux pour les entreprises sont en majorité de taille modeste, alors que ceux où l'imposition est lourde sont des cantons où se trouvent de grands centres économiques, des villes importantes, ou/et qui sont de grande surface.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×