Navigation

Ignazio Cassis à la rencontre de la Cinquième Suisse en Amérique latine

Ignazio Cassis lors de sa visite lundi à Nueva Helvecia, en Uruguay. EDA

Il s’agit de son premier voyage en Amérique du Sud en tant que ministre suisse des Affaires étrangères: le conseiller fédéral Ignazio Cassis se rend cette semaine en Uruguay, au Chili et au Brésil. Dans ces trois pays, il va à la rencontre des Suisses de l’étranger.

Ce contenu a été publié le 24 avril 2019 - 17:26

«11'120 kilomètres peuvent paraître si proches», s’enthousiasme Ignazio Cassis sur son compte Twitter après avoir été accueilli «chalheureusement» par la communauté des Suisses de l’étranger de Nueva Helvecia. La petite ville se situe à environ 120 kilomètres au nord-ouest de la capitale uruguayenne Montevideo. Près de la moitié des 12'000 habitants de la localité ont des ancêtres suisses.

Contenu externe

Le ministre des Affaires étrangères a aussi prévu de visiter la cathédrale de San José di Mayo, où se trouvent des œuvres de l’artiste tessinois Martino Perlasca. 50'000 des 3,4 millions d’habitants de l’Uruguay ont des racines suisses. Bon nombre de leurs ancêtres ont émigré au 19e siècle, afin d’échapper à la pauvreté en Suisse.

Contenu externe

Ignazio Cassis a aussi rencontré des Suisses de l’étranger au Chili et au Brésil. Au total, ces trois pays d’Amérique du Sud comptent plus de 100'000 personnes aux origines helvétiques. L’objectif est de mettre en évidence l’importance économique et culturelle de cette Cinquième Suisse, ainsi que son engagement dans les domaines de la formation et de l’innovation, explique un communiquéLien externe du Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE).

Coopération économique

Les statistiques des échanges commerciaux montrent que le Brésil est le partenaire principal de la Suisse dans la région, devant Mexico et l’Argentine. 18% des importations en provenance d’Amérique latine viennent du Brésil et 38% des exportations depuis la Suisse vers l’Amérique du Sud vont au Brésil. En 2018, les échanges commerciaux avec le Brésil se sont élevés à 4,3 milliards de francs, avec le Chili à 866 millions de francs et avec l’Uruguay à 194 millions de francs.

(Source: SecoLien externe)

End of insertion

Le libre-échange au menu des discussions

Le voyage d’Ignazio Cassis se terminera vendredi. Au-delà de l’aspect culturel, le ministre s’intéresse également aux questions politiques et économiques, car les trois pays sont d’importants partenaires de la Suisse. Le Brésil et l’Uruguay font partie des membres fondateurs de la communauté économique du Mercosur. L’Association européenne de libre-échange (AELE), dont la Suisse est membre, négocie actuellement un accord de libre-échange avec le Mercosur. Des discussions sur une modernisation de l’accord entre l’AELE et le Chili sont également en cours.

Lors d’entretiens politiques organisés à Montevideo, Santiago et Brasilia, le conseiller fédéral a prévu d’évoquer avec ses interlocuteurs des pistes d’actions en matière de coopération bilatérale et de discuter du rôle que peuvent jouer les pays d’Amérique latine dans la gestion des défis régionaux et mondiaux.

La Suisse et l’Uruguay entretiennent déjà une coopération multilatérale importante, comme le relève le DFAELien externe sur son site internet. Leur collaboration se développe avant tout dans le cadre de l’Organisation des Nations Unies (ONU), où les deux États travaillent par exemple à la réforme du Conseil de sécurité.


Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.