Moritz Leuenberger plaide contre le CO2

Le 20e anniversaire du Groupe d'experts sur le climat (GIEC), dimanche à Genève, a été l'occasion d'évoquer la réduction des émissions de CO2. «Nous avons tout à y gagner», a lancé le conseiller fédéral, en présence du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon.

Ce contenu a été publié le 31 août 2008 - 18:49

Le ministre suisse de l'Environnement a rejeté les arguments de ceux qui «sèment le doute quant à la responsabilité de l'homme sur le réchauffement climatique».

On ne perd rien à réduire les émissions de CO2, a poursuivi Moritz Leuenberger. «Ce n'est pas nuisible à la santé ou à l'environnement, pas plus qu'à l'économie, «bien au contraire, car de nouvelles technologies prennent leur essor, se vendent et s'exportent», a-t-il ajouté.

Ban Ki-moon a pour sa part insisté sur l'urgence de la situation, demandant à tous les pays de «trouver des solutions communes» sans attendre la réunion de Copenhague en décembre 2009.

Le GIEC, créé à Genève en 1988, a reçu le Prix Nobel de la Paix 2007.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article