Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Nucléaire: la Suisse pour plus de sécurité

A Washington, peu avant l’ouverture du sommet sur la sécurité nucléaire, la présidente de la Confédération Doris Leuthard a plaidé pour davantage de contrôle et de transparence dans le domaine du nucléaire militaire.

Lancé lundi soir par Barack Obama, le sommet rassemble les chefs d'Etat et de gouvernement de 47 pays pour deux jours dans la capitale fédérale. L’objectif est l’adoption d’un plan d'action visant à empêcher l'utilisation de matériel nucléaire par des terroristes. Une déclaration commune devrait être rendue publique mardi à la fin du sommet.

Côté suisse, Berne soutient le plan d'action proposé par le président Obama, même s'il ne va pas aussi loin que ne l'aurait souhaité la Suisse. «Le terrorisme est une menace qui dépasse les frontières nationales», a déclaré lundi la présidente de la Confédération. Devant des journalistes, Doris Leuthard a aussi fait observer que la menace nucléaire provient moins du secteur civil que du secteur militaire.

Aux yeux de la présidente de la Confédération, la Suisse a été invitée par le président Obama parce qu'elle jouit d'une bonne réputation dans de telles négociations et y apporte beaucoup de crédibilité. La Confédération est en outre souvent l'hôte à Genève de négociations sur le désarmement. Le fait que la Suisse représente les intérêts américains en Iran, dont le programme nucléaire est controversé, explique aussi l'invitation, a estimé la ministre de l'économie.

swissinfo.ch et les agences


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×