Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Une procédure contre la Libye?

La Suisse examine si elle peut engager une procédure contre la Libye pour enlèvement devant une instance internationale. Dans un entretien publié vendredi matin sur le site «20 Minuten Online», la ministre Micheline Calmy-Rey souligne qu'elle est en colère.

La Suisse veut normaliser ses relations avec la Libye après l'affaire Hannibal Kadhafi, mais elle n'avale pas sans broncher les événements survenus dans le cadre du maintien à Tripoli de ses deux ressortissants.

La procédure concernerait l'enlèvement des deux otages suisses Rachid Hamdani et Max Göldi l'automne dernier. Le 18 septembre, ils avaient été attirés hors de l'ambassade de Suisse à Tripoli pour être emmenés dans un lieu tenu secret où ils ont été retenus séparément jusqu'à 9 novembre.

«Toujours est-il qu'ils ont été isolés pendant près de huit semaines», explique la conseillère fédéral pour justifier une éventuelle procédure. Au total, les deux hommes ont passé 53 jours en isolation. Ils étaient privés de lumière du jour et de tout contact avec le monde extérieur - que ce soit leur avocat, leur famille ou l'ambassade.

Mme Calmy-Rey ne précise pas dans l'entretien à quelle instance Berne pourrait envisager de s'adresser. Il pourrait s'agir de tribunaux internationaux ou de l'ONU.

Par ailleurs, la ministre des Affaires étrangères se défend contre l'impression ambiante que la Suisse aurait payé une rançon pour obtenir la libération de Max Göldi. Les 1,5 millions de francs déposés sur un compte allemand pour la Libye sont un dédommagement pour les frais encourus et non une rançon, souligne-t-elle.

En outre, l'argent ne sera payé que si la justice ne parvient pas à retrouver le ou les responsables de la fuite qui a conduit à la publication des photos d'identité judiciaire d'Hannibal Kadhafi. Toutefois, Mme Calmy-Rey ne compte pas là-dessus. Il est «plutôt improbable» qu'on identifie la source de cette fuite.

A noter que vendredi, le président du Mouvement citoyens genevois (MCG, populiste) Eric Stauffer a porté plainte vendredi contre Hannibal et Mouammar Kadhafi pour prise d'otages avec demande de rançon, menaces et chantage. Il a saisi le Ministère public de la Confédération et la justice genevoise. Eric Stauffer n'attend pas énormément de sa démarche auprès du Parquet genevois, ce type de dénonciation semblant en effet relever de la seule compétence de la Confédération. "

swissinfo.ch et les agences

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.