Quand la consommation va, tout va

La Migros, un des grands magasins en Suisse pour faire ses commissions. Keystone Archive

Les Suisses soutiennent leur économie. Malgré la morosité et un chômage en hausse, ils consomment. En temps de crise. A Noël. Et pendant les soldes.

Ce contenu a été publié le 10 janvier 2002 - 18:12

Les événements de 2001 avaient entraîné une détérioration du climat de la consommation. L'indice avait reculé au niveau d'octobre 1990, début de la crise du Golfe.

«Le choc provoqué par les attentats aux Etats-Unis et le clouage au sol des appareils de Swissair a été réel», confirme Patrick Hasenböhler, expert du commerce de détail à la banque Sarasin.

La branche des voyages a été plus particulièrement touchée. «Mais, explique Patrick Hasenböhler, quand les Suisses ne voyagent pas, ils s'offrent autre chose.»

Résultat, les chiffres sont à nouveau à la hausse. Grâce aux ventes de Noël et aux soldes. Mais aussi, ajoute l'expert du commerce de la banque Sarasin, grâce à un taux de chômage qui demeure encore relativement faible.

Si les licenciements venaient à se multiplier, l'optimisme des Suisses pourrait bien en prendre un sacré coup. Et le climat de consommation risquerait de se détériorer à nouveau.

swissinfo avec les agences

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article