Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Quand la Suisse se fait musée des techniques

Prouesse technique et beauté formelle: un viaduc dans la vallée de l’Avers, aux Grisons.

(viastoria.ch)

Des locomotives anciennes, des ouvrages d’art et des routes de montagne à la place des cathédrales, couvents et châteaux: cette année, les Journées du patrimoine honorent l’histoire des transports en Suisse.

Rendez-vous les 11 et 12 septembre pour cette dixième édition.

«Pour marquer cet anniversaire, nous avons décidé d’offrir un programme très diversifié. Nous devrions ainsi parvenir à élargir le cercle des personnes intéressées», explique Gurli Jensen, directrice du Centre national d’information pour la conservation des biens culturels (NIKE, selon son sigle allemand).

Ainsi, après les châteaux, les couvents ou les vitraux, on se concentre cette année sur des morceaux de l’héritage des pionniers de l’ère industrielle.

Et comme l’indique le slogan «Prochain arrêt: Journées du Patrimoine», l’histoire du chemin de fer y occupe une place centrale.

Mais les axes routiers seront aussi de la partie. A la fin 2003, les cantons ont achevé l’inventaire de leurs voies de communications qui méritent protection. Les Journées permettront donc de découvrir aussi des routes menant à des cols et des ponts de différentes époques.

L’Europe entière



Dans la plupart des pays de l’Union européenne, c’est le patrimoine technique qui sera également à l’honneur.

En Allemagne, ce ne sont pas moins de 6'700 sites représentatifs du thème de l’eau qui ouvriront leurs portes. Soit des phares, des canalisations historiques ou des installations de défense-incendie.

En France, où les Journées du Patrimoine sont une institution depuis 1984 déjà, le programme prévoit quelque 20'000 événements sur le thème des sciences et des techniques. Et les services de conservation du patrimoine y montreront leur savoir-faire.

A Londres, où les Journées ont lieu une semaine plus tard, 500 bâtiments, remarquables par leur architecture, seront ouverts à la visite. Et parmi eux, le fameux gratte-ciel de la compagnie d’assurances Swiss Re, signé Norman Foster et inauguré en décembre 2003.

Tramways, locomotives et usines



«En Suisse, les journées du Patrimoine permettent de mettre en valeur aussi bien des réalisations anciennes que des objets du milieu du 20e siècle», précise Gurli Jensen.

Ainsi, dans tout le pays, on pourra voir ressortir des tramways et des trains de montagne historiques, fumants et pétaradants.

A Delémont par exemple, dans le Jura, le dépôt des locomotives et sa plaque tournante, édifiés en 1890, seront accessibles. Histoire de montrer aux visiteurs qu’aux temps d’avant les automotrices, les machines devaient être tournées pour pouvoir repartir dans l’autre sens.

A Chiètres (Fribourg) le tableau de commande de la gare appartient carrément à l’histoire du chemin de fer. Ici, les aiguilles et les signaux sont encore actionnés mécaniquement, par la main de l’homme.

Une occasion de voir fonctionner ces témoins du passé avant leur prochain remplacement par des commandes automatisées et manoeuvrables à distance.

A Winterthour, ce sont les anciens ateliers Sulzer qui constituent l’attraction principale. Cette usine de 150'000 m2, d’où sont sortis tant de locomotives et de moteurs de bateaux à vapeur, n’est plus en activité depuis la fin des années 80.

Aujourd’hui, ce qui fut une friche industrielle revit sous la forme d’un nouveau quartier d’habitations, de bureaux et d’artisanat.

Voiles et rêves d’autrefois

Genève présente le «Neptune», sa dernière barque lémanique, qui a transporté des matériaux sur le lac jusqu’en 1968. La dernière occasion de monter à bord avant la restauration complète du bateau, qui marquera le centième anniversaire de sa construction.

Pour les passionnés de navigation également, les Journées sont l’occasion de se remémorer l’époque où la Suisse rêvait d’un canal du Rhône au Rhin, pour relier la Méditerranée à la Mer du Nord.

Au 17e siècle, il n’a manqué à l’ouvrage que 15 kilomètres entre le Léman et le lac de Neuchâtel. Et aujourd’hui encore, on peut en voir les restes au milieu des bois, entre Yverdon et Cossonay.

swissinfo, Andreas Keiser
(traduction et adaptation, Marc-André Miserez)

En bref

- Initiées par le Conseil de l’Europe, les Journées du patrimoine sont organisées chaque année dans 48 pays.

- En Suisse, où elles se tiennent pour la 10e fois, près de 50'000 visiteurs sont attendus sur deux jours dans les 200 lieux ouverts au public ces 11 et 12 septembre.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

×