Réforme fiscale cantonale Les Vaudois mettent fin aux privilèges fiscaux des multinationales étrangères

Alors qu’elle est actuellement débattue au niveau fédérale, la réforme de l’imposition des entreprises III a été plébiscitée par près de neuf votants sur dix (87,12%) dans le canton de Vaud dimanche. Les statuts spéciaux accordés aux sociétés multinationales, nombreuses à s’être installées sur territoire vaudois ces dernières décennies, sont ainsi supprimés sur le plan cantonal.

La réforme à la sauce vaudoise prévoit un taux unique de 13,79% d'imposition des bénéfices pour toutes les entreprises, contre 21,65% aujourd'hui. Pour faire accepter cette baisse et les pertes fiscales qui l'accompagnent, le Conseil d'Etat (gouvernement) a assorti le projet d'une série de mesures sociales: augmentation des allocations familiales, efforts pour les crèches et seuil de 10% maximum à payer sur son revenu pour les primes d’assurance maladie.

Ce résultat historique doit beaucoup à l’engagement des ministres Pierre-Yves Maillard (socialiste) et Pascal Broulis (libéral-radical), deux poids lourds de la politique vaudoise:


swissinfo.ch avec la RTS (Téléjournal du 20.03.2016)

×