Navigation

L’impression de tissus humains devient réalité

Des chercheurs de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) ont mis au point une façon de produire des parties du corps contenant du cartilage. Ils ont pour cela fait appel au processus d’impression 3D. (SRF/swissinfo.ch).

Ce contenu a été publié le 11 novembre 2015 - 11:00

L’une des premières applications pratiques de ce procédé est la chirurgie reconstructive. Des parties endommagées du corps - un nez ou une oreille par exemple - peuvent être reconstruites par l’intermédiaire d’un logiciel informatique 3D. Les cellules de cartilage sont ensuite prélevées grâce à une biopsie. Ces cellules sont cultivées en laboratoire et associées à un biopolymère qui a une fonction de moule. Des parties du corps peuvent être façonnées avec une imprimante 3D. La partie du corps reconstruite peut ensuite être transplantée dans le corps.

Au sein de la Haute école spécialisée de Zurich, les chercheurs se concentrent pour leur part sur la production de peau humaine grâce à l’impression biologique. Les morceaux de peau produits ne sont pas adaptés à une transplantation mais peuvent être utilisés par des entreprises de cosmétiques afin de tester leurs produits sur des tissus vivants, évitant ainsi d’avoir recours aux expérimentations animales. 

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.