Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Retour au pays de centaines de Suisses évacués du Liban

Les premiers Suisses évacués du Liban à leur arrivée à Zurich jeudi.

(Keystone)

333 Suisses sont arrivés entre dimanche et lundi à l'aéroport de Zurich dans le cadre de la plus vaste opération d'évacuation menée par la Suisse depuis des décennies.

La Suisse a aidé jusqu'ici 850 de ses ressortissants à quitter le Liban, où les opérations de secours se poursuivent et les premiers signes d'ouverture diplomatique apparaissent.

Deux avions sont arrivés dimanche soir presque l'un derrière l'autre vers 22h45, indique un porte-parole de l'Aéroport de Zurich. Ils transportaient 188 passagers.

Un troisième appareil a atterri lundi vers 6h15, à Kloten toujours, avec 156 Suisses à son bord.

Des responsables du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) et humanitaires de la DDC (Direction pour le développement et la coopération) étaient présents pour accueillir ces personnes, précise Jean-Philippe Jeannerat, porte-parole du DFAE. Une équipe spéciale de l'aéroport était également sur place.

«On a pu constater beaucoup de fatigue, physique et nerveuse, chez les gens», explique Jean-Philippe Jeannerat. Aucun blessé n'était toutefois à signaler.

Les personnes les plus vulnérables - enfants, personnes âgées ou handicapées - se trouvaient notamment à bord des deux premiers appareils, avait indiqué préalablement le DFAE.

Au vu de l'arrivée tardive des avions dimanche, le président de la Confédération Moritz Leuenberger n'a pas pu être sur place comme prévu pour accueillir les arrivants en raison «d'autres obligations», précise le porte-parole du DFAE.

Au total, plus de 330 ressortissants helvétiques étaient arrivés dimanche à Larnaca (Chypre) en provenance de Beyrouth à bord du bateau affrété par Berne.

Evacuation au Sud-Liban

Au Liban même, l'ambassade de Suisse à Beyrouth «demeure pleinement opérationnelle», souligne le DFAE.

Arrivé lundi matin sur place avec huit tonnes de biens d'urgences suisses, un bateau aux couleurs de l'Allemagne devait quitter Tyr en fin de journée avec une trentaine parmi les quelque 45 Suisses encore au Liban sud et souhaitant quitter le pays. Celui-ci a toutefois appareillé sans eux.

Le DFAE indiquait en fin d'après-midi que l'ambassade suisse à Beyrouth s'efforçait «de trouver une solution sûre le plus vite possible» pour aider ces trente personnes.

Comment aider les civils

Les ressortissants suisses qui demandent une aide pour quitter le Liban et ceux qui ont décidé de rester pour le moment au Pays du Cèdre peuvent «en tout temps» s'adresser à la représentation helvétique dans la capitale libanaise.

Une précision toutefois: le DFAE n'organisera plus d'opération d'évacuation de masse, note Jean-Philippe Jeannerat. Dans ce contexte, la ligne téléphonique d'urgence du DFAE a cessé de fonctionner dimanche.

Le DFAE met également l'accent sur un renforcement de l'aide humanitaire. Toni Frisch, délégué à l'aide humanitaire de la Confédération, est attendu lundi à Beyrouth. Objectif, notamment: évaluer comment aider la population civile victime des bombardements.

Sur le terrain, les bombardements et de violents combats se poursuivaient lundi. La secrétaire d'Etat américaine en tournée au Proche-Orient appelle à un cessez-le- feu «urgent».

Réunion internationale

Condoleezza Rice avertit toutefois que tout accord devrait débuter par un règlement des causes du conflit - c'est-à-dire la menace posée par le Hezbollah libanais à Israël et son soutien venu de l'Iran et de la Syrie.

Au menu de la Secrétaire d'Etat: des rencontres avec le Premier ministre Ehud Olmert et d'autres responsables israéliens en israël, avec le premier ministre libanais Fouad Siniora à Beyrouth.

Elle a également prévu de rencontrer le dirigeant palestinien modéré Mahmoud Abbas, avant de se rendre à Rome, où elle doit participer à une réunion internationale sur le Liban.

swissinfo et les agences

Faits

Plus de 33'000 étrangers ont déjà quitté le Liban depuis 11 jours et, selon un diplomate chypriote, 60'000 à 70'000 autres devraient encore être évacués via Chypre.
838 citoyens suisses, dont 713 double nationaux, vivaient au Liban au moment de l'intervention israélienne contre le Hezbollah.
Les personnes sans nouvelles de parents suisses au Liban peuvent contacter la Division politique VI du DFAE au +41 31 324 98 08.
En cas d'urgence, le service de piquet du DFAE est atteignable 24 heures sur 24 au +41 31 323 30 99.

Fin de l'infobox

Aide suisse

La Suisse ne se contentera pas de rapatrier ses ressortissants. «Les équipes de l'aide humanitaire évalueront la situation dès lundi», selon le Ministère suisse des Affaires étrangères.

Dimanche, une nouvelle équipe d'experts de la Direction du développement et de la Coopération (DDC) est arrivée en renfort au Liban pour des tâches de coordination de l'aide internationale, de soutien aux autorités libanaises, de mise en œuvre de mesures d'urgence.

De son côté, le délégué suisse à l'Aide humanitaire, Toni Frisch, sera lundi sur place pour évaluer la situation, en particulier dans les domaines de la sécurité et de l'accès aux victimes.

Fin de l'infobox


Liens

×