Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Richemont rachète les Manufactures Horlogères

Les montres IWC (photo) tombent dans l'escarcelle de Richemont.

(Keystone)

Richemont, spécialisé dans le tabac et les articles de luxe, a remporté les enchères pour l´achat des Manufactures Horlogères SA (LMH) mises en vente par Mannesmann. Le montant de l´opération se monte à plus de trois milliards de francs.

Basé à Zoug, le groupe de luxe Compagnie financière Richemont a mis 2,8 milliards de francs sur la table pour acquérir LMH et 280 autres millions pour acheter les 40 pour cent des parts que le groupe Audemars Piguet détenait dans Jaeger-LeCoultre.

Richemont possède ainsi 100 pour cent des marques suisses IWC et Jaeger-LeCoultre et 90 pour cent de l'allemande Lange & Söhne. «L'acquisition représente un pas stratégique majeur pour Richemont et renforcera sa position parmi les leaders dans la fabrication de montres de luxe», annonce le groupe zougois, qui compte déjà dans son portefeuille des noms horlogers aussi prestigieux que Cartier, Vacheron Constantin, Piaget et Baume et Mercier.

Richemont remporte les enchères devant les autres candidats: Swatch Group et les sociétés de luxe LVMH et Gucci. La cession de LMH a été décidée à la suite de la prise de contrôle du groupe allemand Mannesmann par le géant britannique des télécoms Vodafone AirTouch Plc. Le conglomérat se désengage progressivement de toutes ses activités annexes.

Richemont a enregistré durant l'exercice 1999/2000 un résultat d'exploitation de 842 millions de francs. La hausse par rapport à l'exercice précédent est de 36,8 pour cent. Le chiffre d'affaires de l'exercice bouclé fin mars a progressé de 26,1 pour cent à 4,53 milliards de francs.

Développement suivra

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.