Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

RTL9 s'attaque au gâteau publicitaire de la TSR

En Suisse alémanique, la DRS a perdu de sérieuses parts de marché après l'arrivée de RTL/PRO7.

(Keystone)

La chaîne de télévision française RTL9 veut proposer dès le 1er trimestre 2001 une fenêtre de programme adaptée à la Suisse romande. Elle a déposé en novembre une demande de concession. RTL9 veut ravir une partie du gâteau publicitaire de la TSR.

RTL9 ne veut pas concurrencer directement la généraliste. «Notre objectif est de créer une chaîne de complément plus que de concurrence», a déclaré dimanche Gregory Samak, directeur de cabinet du groupe de divertissement AB, actionnaire majoritaire de RTL9. Il confirmait un article de l'hebdomadaire dimanche.ch.

Le groupe français entretient des contacts quasiment quotidiens avec l'Office fédéral de la communication (OFCOM), relève Gregory Samak. Selon le journal dominical, le Conseil fédéral, qui doit se prononcer sur le dossier, devrait rendre sa décision ce printemps.

Pour coller aux goûts des Romands, Gregory Samak explique que RTL9 a concocté une grille de programmes adaptés à la région, en faisant de la fiction son point fort. Ces émissions seraient diffusées entre 17h00 et minuit. Dans les deux ans, la chaîne prévoit de lancer un magazine d'information.

A terme, les programmes de RTL9 ne sont pas encore complètement définis. La chaîne se réserve le droit d'adapter ses projets à ce nouveau marché. Avec sa demande de concession, la chaîne privée a aussi demandé à l'OFCOM une fréquence hertzienne pour diffuser ses programmes dans la région genevoise.

Ce point de la demande n'est cependant pas très important, estime M. Samak. «Nous serons distribués majoritairement sur le câble en Suisse romande», précise-t-il. Sur ce marché, la TSR détient pratiquement l'exclusivité des recettes publicitaires télévisées (80 millions de francs), loin devant les locales.

Ce nouveau concurrent pourrait lui coûter cher. En Suisse alémanique, la DRS a perdu de sérieuses parts de marché après l'arrivée de RTL/PRO7 et de SAT1. Pendant la même période, les recettes de la TSR continuaient de croître, relève le journal. Sur ce point, Gregory Samak reste discret quant aux objectifs de RTL9.

Dans un premier temps, la chaîne ne s'implantera pas en Suisse. Par la suite, c'est-à-dire dans les deux ans, elle prévoit de s'installer dans la région genevoise, selon Gregory Samak. Pour l'instant, il n'est pas en mesure de préciser le nombre d'emplois qui seront créés. Le montant investi dans l'aventure reste secret.

Dans le même article, la TSR réagit plutôt positivement à cette offensive, par la voix de son directeur Guillaume Chenevière, bientôt à la retraite. Ce dernier déclare que la chaîne publique ne s'opposera pas à l'arrivée d'un concurrent.

swissinfo avec les agences

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

×