Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Sécuriser le ciel grâce aux satellites

Kurt Tschannen affirme que son système permet de diminuer la marge d’erreur des pilotes.

(swissinfo.ch)

Un ingénieur suisse a inventé un système de navigation et de contrôle aérien qui permet d’améliorer la sécurité et de réduire le nombre d’accidents.

Résultat de 15 ans de travail et de millions de francs d’investissement, ce système permettrait de remplacer tous les instruments du cockpit par un seul.

Le Global Integrated Air Navigation System (Gians) est le produit des recherches de l’ingénieur zurichois Kurt Tschannen.

«Il y a trop d’instruments (dans le cockpit des avions)… les pilotes doivent les interpréter et cela provoque parfois des erreurs et des accidents graves», explique-t-il à swissinfo.

«Le crash d’Alitalia à Stadlerberg en est un exemple, comme celui de Crossair à Bassersdorf», ajoute-t-il.

Les deux accidents en question – respectivement en 1990 et 2000 – avaient été imputés à une erreur de pilotage. Quarante-six personnes avaient perdu la vie dans le crash d’Alitalia et dix dans le Saab 340 de Crossair.

Kurt Tschannen, lui-même pilote, affirme que ces accidents, comme beaucoup d’autres, démontrent la nécessité de simplifier le système de navigation aérienne.

En un coup d’oeil

Il y a en moyenne plus de 50 instruments dans le cockpit d’un avion de ligne. Avec Gians, ils seraient intégrés dans un seul ordinateur de bord avec un double affichage des principales données de navigation et de vol.

«Un pilote peut saisir toute la situation en un coup d’oeil, explique Kurt Tschannen. Toutes les informations sont présentées de manière simple et facile à utiliser.»

Ce système high-tech comprend trois bases de données: une pour la navigation, une pour les graphiques – actuelle sur papier – et une pour le terrain avec des photos en 3 dimensions.

Ce qui donne au pilote une connaissance parfaite du paysage environnant, même par mauvais temps.

Un tunnel de guidage d’approche en 3D dirigerait le pilote vers la piste, rendant l’atterrissage plus sûr.

Selon l’inventeur, ce système faciliterait grandement l’approche de l’aéroport de Zurich, soumis à de sévères restrictions des nuisances sonores. Il aiderait les pilotes à naviguer entre les montagnes entourant l’aéroport de Lugano.

«Ces problèmes pourraient être résolus rapidement et facilement grâce à des approches en courbe de toute piste d’aéroport entouré de zones d’interdiction des nuisances sonores, de terrain accidenté ou même de centrales nucléaires», précise l’ingénieur.

Un système qui utilise le GPS

Gians utilise le Global Positioning System (GPS) - le fameux système de navigation par satellites - pour donner au pilote des informations très précises sur sa position.

Le système fait actuellement l’objet d’un processus international d’autorisation – obligatoire pour toute nouvelle technologie – qui devrait durer dix-huit mois. Mais l’ingénieur espère qu’une fois approuvé, il suscitera l’intérêt des constructeurs.

«Nous avons déjà eu des réponses positives, précise-t-il. Les opérateurs de vol et les autorités estiment que Gians représente l’avenir de la navigation aérienne et nous sommes également en contact avec des compagnies d’aviation et des constructeurs.»

Encore 2,5 millions de francs



L’Office fédéral de l’aviation civile a d’ores et déjà manifesté son intérêt, mais estime que le système doit encore être testé.

«C’est une approche intéressante pour la future technologie de navigation mais il n’est pas encore prêt à être utilisé», indique Daniel Göring, porte-parole de l’office.

Jusqu’ici, le développement de Gians a coûté des millions de francs et Kurt Tschannen a un urgent besoin de 2,5 millions supplémentaires pour mener à bien le processus international d’approbation.

Il regrette que son invention n’ait pas reçu plus de soutien de la part du gouvernement ou des banques, ajoutant qu’une aide accrue à l’industrie high-tech profiterait à toute l’économie suisse.

Cependant, il est confiant dans l’avenir de son invention.

«Elle représente un immense progrès dans la sécurité de l’aviation commerciale et autre, et c’est le but principal: prévenir les accidents», conclut-il.

swissinfo, Isobel Leybold-Johnson
(traduction: Isabelle Eichenberger

Faits

Le Global Integrated Air Navigation System (Gians) a été inventé par l’ingénieur suisse Kurt Tschannen.

Il vise à remplacer les nombreux instruments encombrant le cockpit des avions par un seul outil, permettant d’améliorer la sécurité et de diminuer les accidents.

Gians est en phase de test et a besoin de 2,5 millions de francs pour continuer à être développé.

Fin de l'infobox


Liens

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.